Rechercher

Des antiquités récupérées auprès de trafiquants présumés en Cisjordanie

3 suspects palestiniens ont été arrêtés et des armes illégales ont été saisies lors d'une opération qui a suivi l'arrestation d'un important marchand dans le nord de la Cisjordanie

Des soldats israéliens examinant des antiquités volées récupérées lors d'une opération d'arrestation en Cisjordanie, le 15 août 2022. (Crédit : Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires)
Des soldats israéliens examinant des antiquités volées récupérées lors d'une opération d'arrestation en Cisjordanie, le 15 août 2022. (Crédit : Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires)

Des soldats israéliens ont arrêté trois suspects palestiniens aux premières heures de la matinée, lundi. Ils sont soupçonnés de s’être prêtés à un trafic présumé d’antiquités volées dans le nord de la Cisjordanie.

La liaison militaire israélienne avec les Palestiniens a déclaré dans un communiqué que ses soldats, ainsi que la police des frontières, avaient découvert des antiquités rares d’une valeur de plusieurs centaines de milliers de shekels, ainsi que des armes, à l’occasion de ce raid lancé aux domiciles des suspects dans les villages de Burka, Hawara et Silat al-Daher.

Parmi les objets retrouvés lundi figurent des pièces de monnaie, des titres et des portes en pierre des périodes romaine et byzantine, ainsi que des outils anciens datant de l’âge du fer et du VIIe siècle.

Tsahal avait procédé à l’arrestation d’un important marchand d’antiquités basé dans le nord de la Cisjordanie il y a plusieurs mois – ce qui avait entraîné une enquête sous couverture qui avait notamment abouti à une arrestation dans la nuit de dimanche à lundi.

« Nous continuerons à agir afin de protéger les sites archéologiques et les trésors naturels de Judée et de Samarie et nous continuerons à agir contre ceux qui tentent de leur porter atteinte », a déclaré Feras Atila, qui dirige l’unité de l’Administration civile au sein du bureau de liaison militaire du COGAT (Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires), qui a désigné la Cisjordanie par son nom biblique.

Selon la loi sur les antiquités de 1978, toutes les antiquités découvertes en Israël après 1978 sont la propriété de l’État d’Israël. Toute personne qui trouve un objet doit le remettre à l’Autorité israélienne des antiquités (IAA) dans les 15 jours.

Il est interdit de faire le commerce d’antiquités sans avoir reçu une licence du ministère de la Culture ou de l’IAA. Toutes les antiquités envoyées à l’étranger doivent être enregistrées et expédiées par l’intermédiaire d’un marchand agréé. L’IAA se réserve le droit de confisquer tout objet non enregistré.

Des antiquités volées récupérées lors d’une opération d’arrestation en Cisjordanie, le 15 août 2022. (Crédit : Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires)

Le raid de lundi est intervenu un mois après une autre perquisition des autorités dans la ville d’Afula, dans le nord d’Israël, chez un résident local soupçonné de commerce illégal et de fouille illégale d’antiquités sur des sites archéologiques, entraînant des dommages inestimables. Il aurait utilisé un détecteur de métaux pour découvrir des milliers de pièces d’or, d’argent et de bronze.

Des soldats israéliens examinant des antiquités volées récupérées lors d’une opération d’arrestation en Cisjordanie, le 15 août 2022. (Crédit : Coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...