Des centaines de prisonniers palestiniens prévoient une grève de la faim
Rechercher

Des centaines de prisonniers palestiniens prévoient une grève de la faim

Les détenus incarcérés sous des ordres de détention administrative controversés demandent leurs libérations; les protestations incluent le boycott du système judiciaire militaire

photo illustrative d'un prisonnier palestinien (Tsafrir Abayov / Flash90)
photo illustrative d'un prisonnier palestinien (Tsafrir Abayov / Flash90)

Quelque 500 Palestiniens détenus sans procès prévoient d’entamer une grève de la faim la semaine prochaine pour protester contre leur incarcération par les autorités israéliennes, a déclaré jeudi un responsable de l’Autorité palestinienne.

Issa Karaka, ministre des Affaires aux prisonniers de l’Autorité palestinienne, a déclaré à la radio Voix de la Palestine que la grève serait mise en œuvre par étapes, et que le nombre de prisonniers y participant ira en grandissant.

En outre, les prisonniers détenus en vertu d’ordres de détention administrative boycotteront le système judiciaire militaire israélien.

La détention administrative permet à Israël de détenir des personnes sans inculpation ni jugement pour des périodes renouvelables de six mois. Lorsque leurs mandats sont renouvelés, les détenus comparaissent devant les tribunaux militaires israéliens – souvent sans pleine connaissance des allégations portées contre eux.

Israël affirme que le recours à la détention administrative vise à permettre aux autorités de détenir des suspects dangereux tout en continuant à recueillir des preuves, afin de prévenir, entre-temps, les attaques.

Mais cette mesure a été critiquée par des Palestiniens, des groupes de défense des droits de l’homme et des membres de la communauté internationale qui prétendent qu’Israël abuse de cette politique. Les activistes israéliens d’extrême droite se sont également plaints de l’utilisation d’ordres administratifs à leur encontre.

 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...