Rechercher

Des centaines d’Israéliens quittent l’Ukraine par voie terrestre

Trois bus ont évacué des personnes de Lviv vers la Pologne, tandis que le personnel de l'ambassade explique par téléphone à des milliers de citoyens comment quitter l'Ukraine

Des Israéliens quittant l'Ukraine à côté d'un bus de l'ambassade évacuant des citoyens de Lviv vers la Pologne. (Crédit : Ambassade d'Israël en Ukraine)
Des Israéliens quittant l'Ukraine à côté d'un bus de l'ambassade évacuant des citoyens de Lviv vers la Pologne. (Crédit : Ambassade d'Israël en Ukraine)

Environ 500 Israéliens ont évacué l’Ukraine par voie terrestre jeudi, selon un communiqué publié par le ministère des affaires étrangères vendredi matin.

L’ambassade, actuellement stationnée à Lviv, a organisé trois bus qui ont emmené les Israéliens de Lviv en Pologne jeudi.

Selon le ministère, son personnel à Lviv est en contact téléphonique avec des milliers d’Israéliens en Ukraine et leur donne des instructions sur la manière de rejoindre les postes-frontières terrestres de l’ouest, où sont stationnés les diplomates israéliens des pays voisins.

Au cours des deux dernières semaines, plus de 8 880 personnes se trouvant encore dans le pays se sont enregistrées auprès de l’ambassade en Ukraine, dont 5 840 citoyens israéliens et plus de 3 000 membres de leur famille proche qui n’ont pas la citoyenneté.

Des Israéliens quittant l’Ukraine à côté d’un bus de l’ambassade évacuant des citoyens de Lviv vers la Pologne. (Crédit : Ambassade d’Israël en Ukraine)

En outre, plus de 4 300 Israéliens ont repris l’avion avant la fermeture du ciel ukrainien.

Les Israéliens quittant l’Ukraine pour se rendre en Israël, même si leur vol de retour passe par un pays tiers, n’ont pas à effectuer de tests PCR avant le vol.

Cependant, le directeur du ministère des Affaires étrangères, Alon Ushpiz, a indiqué sur Twitter qu’Israël avait encore un rôle à jouer dans le pays pour aider les citoyens à partir, commentant un reportage sur les évacuations, en disant : « C’est exactement pour ça que nous sommes là ».

Toutefois, des centaines d’Israéliens sont toujours coincés en Ukraine suite à l’invasion de l’armée russe et ont appelé la ligne d’assistance du ministère des Affaires étrangères, dans l’espoir d’être secourus.

« Pourquoi ne nous sauvez-vous pas ? », « Sauvez-nous ! » certains ont supplié, a déclaré jeudi un diplomate israélien au site d’information Ynet.

« Il y a eu une vraie panique au téléphone. Les gens étaient sous une énorme pression », a-t-il déclaré.

Suite à l’invasion de la Russie, de nombreuses régions de l’Ukraine sont devenues isolées, l’espace aérien du pays étant complètement dégagé de tout vol, faisant du voyage par voie terrestre la seule issue.

Au cours de la première journée des combats, la cellule de crise du ministère des Affaires étrangères a déclaré avoir reçu des centaines d’appels d’Israéliens dans le pays demandant de l’aide ou des instructions pour pouvoir quitter le pays.

S’adressant au radiodiffuseur public Kan, l’envoyé d’Israël à Kiev, Michael Brodsky, a déclaré que les responsables avaient du mal à faire évacuer les gens.

« Nous rencontrons surtout des difficultés dans les grandes villes, d’où les gens ne peuvent pas partir », a-t-il déclaré depuis le nouveau bureau temporaire de la mission dans la ville occidentale de Lviv.

Des flammes et de la fumée s’élèvent des débris d’une maison privée à la suite des bombardements russes à l’extérieur de Kiev, en Ukraine, le 24 février 2022. (AP Photo/Efrem Lukatsky)

Lapid a demandé à tout le personnel de l’ambassade de se déplacer en raison des craintes d’une invasion russe totale qui ciblerait la capitale ukrainienne.

Ils se sont installés dans un immeuble de bureaux appartenant au consul honoraire d’Israël en Ukraine, le même bâtiment qu’Israël ouvre temporairement chaque année autour de Roch Hachana pour aider à faire face aux milliers de pèlerins israéliens qui se dirigent vers Ouman.

D’autres pays occidentaux, dont les États-Unis et le Royaume-Uni, ont déplacé leur personnel d’ambassade à Lviv une semaine plus tôt.

Brodsky a déclaré que si de nombreuses personnes n’étaient pas en mesure de quitter l’Ukraine en raison de diverses contraintes, il a noté que d’autres avaient « pris trop à la légère » les avertissements émis par Israël depuis la menace d’invasion.

Jeudi, le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid ont réitéré leurs appels aux Israéliens pour qu’ils quittent l’Ukraine par voie terrestre.

Israël a appelé les citoyens à évacuer par les passages frontaliers occidentaux. Il a stationné des représentants aux points de passage frontaliers vers la Pologne, la Slovaquie, la Hongrie et la Roumanie afin d’aider les Israéliens à quitter l’Ukraine. Des représentants sont également envoyés à un point de passage en Moldavie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...