Des députés d’extrême droite insultés par des manifestants à Sheikh Jarrah
Rechercher

Des députés d’extrême droite insultés par des manifestants à Sheikh Jarrah

"Pourquoi êtes-vous ici ? Vous êtes une ordure, un cafard", a crié un résident palestinien de Jérusalem-Est à l'adresse de Bezalel Smotrich, chef du Parti sioniste religieux

Bezalel Smotrich, chef du Parti sioniste religieux, lors d'une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Olivier FItoussi/Flash90)
Bezalel Smotrich, chef du Parti sioniste religieux, lors d'une conférence de presse à la Knesset à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Olivier FItoussi/Flash90)

Bezalel Smotrich et Orit Strock, députés du Parti sioniste religieux, ont été confrontés à des réaction de vive colère lors de leur visite du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem, mardi.

Dans une vidéo de leur visite, certains résidents arabes ont traité la délégation « d’animaux » et l’un d’eux a saisi le téléphone de l’assistant parlementaire de Strock, ce qui a poussé la police à intervenir. D’autres résidents se sont approchés de Smotrich et de Strock, leur demandant de quitter les lieux.

« Pourquoi êtes-vous ici ? Vous êtes une ordure, un cafard », a crié un résident à Smotrich. « Partez d’ici maintenant, vous n’avez aucune raison d’être ici. »

Les responsables ont été entourés par des agents de police qui ont repoussé la foule.

Dans une autre vidéo de l’événement, on voit Smotrich crier sur un policier israélien au sujet de la façon dont il a parlé à Strock.

« Pourquoi lui avez-vous parlé de cette façon ? Vous devez parler de manière appropriée à un membre de la Knesset », a crié Smotrich. « Vous dépassez les bornes. Je suis sur le point d’exploser… C’est une membre de la Knesset, vous travaillez pour elle ! »

Smotrich a critiqué la police israélienne après la visite et a déclaré que l’un des résidents de Jérusalem-Est qui a accosté le groupe était connu pour avoir jeté des pierres par le passé sur des groupes de Juifs dans le quartier. Smotrich a déclaré que l’incident montrait « l’incompétence du système israélien, de la police aux tribunaux. Il existe des preuves évidentes qu’un terroriste a jeté des pierres et tenté d’assassiner des Juifs, et il continue de se promener en liberté et d’attaquer violemment. Aujourd’hui, il s’agissait de membres de la Knesset ».

Le quartier de Sheikh Jarrah est un lieu de vives tensions depuis ces derniers mois, en raison d’une série prévue d’expulsions de plusieurs familles palestiniennes qui y vivent.

Ces expulsions imminentes ont suscité une grande colère, chez les Palestiniens et les Arabes israéliens, ainsi que des condamnations à l’international. Elles ont été en partie tenues pour responsables du conflit entre le Hamas et Israël le mois dernier dans la bande de Gaza.

Les expulsions se fondent en partie sur une loi israélienne de 1970, qui permet aux Juifs de récupérer les terres de Jérusalem-Est appartenant aux Juifs avant 1948.

La députée Orit Strock assiste à une réunion du Comité des arrangements de la Knesset à Jérusalem, le 21 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les Palestiniens et les membres de la communauté internationale accusent Israël de chercher à « judaïser » Jérusalem-Est en expulsant lentement des centaines de familles arabes pour les remplacer par des familles juives. Israël soutient que Jérusalem-Est fait partie de sa capitale indivisible et que les Juifs qui s’y installent le font de façon légale.

Des manifestants palestiniens et des résidents juifs se sont affrontés lundi en fin de journée dans le quartier, avant que la police n’intervienne pour disperser les foules, causant au moins 20 blessés. Des résidents juifs du quartier de Sheikh Jarrah ont déclaré que des manifestants avaient jeté des pierres et des cocktails Molotov sur des maisons juives, blessant légèrement une femme enceinte, touchée dans le dos par une pierre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...