Des dizaines de Palestiniens arrêtés en 2 jours de raids
Rechercher

Des dizaines de Palestiniens arrêtés en 2 jours de raids

L’armée et la police ont arrêté chacune 23 suspects en Cisjordanie et à Jérusalem Est

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Soldats israéliens pendant une opération d'arrestations matinale en Cisjordanie, le 21 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée)
Soldats israéliens pendant une opération d'arrestations matinale en Cisjordanie, le 21 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée)

L’armée et la police ont arrêté près de 50 Palestiniens mardi et mercredi soir pendant des raids en Cisjordanie et à Jérusalem Est. Beaucoup ont été arrêtés pour des jets de pierres ou des participations à des manifestations violentes, selon des responsables.

La police et l’armée israéliennes ont organisé des opérations d’arrestations, alors que la Cisjordanie et Jérusalem ont connu une forte hausse des attaques et tentatives d’attaques palestiniennes contre les forces israéliennes la semaine dernière.

En deux nuits, la police a arrêté 23 personnes dans le quartier d’Issawiya de Jérusalem Est et dans le camp de réfugiés de Shuafat, pour des participations à des émeutes, des jets de pierre ou des possessions de drogues, a annoncé la police.

En Cisjordanie, les soldats israéliens ont arrêtés 11 suspects mardi soir et mercredi matin. La nuit suivante, 12 autres palestiniens ont été arrêtés, a annoncé l’armée.

Arme semi-automatique artisanale découverte par l'armée israélienne pendant une perquisition matinale à Jabel Juhar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 21 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée)
Arme semi-automatique artisanale découverte par l’armée israélienne pendant une perquisition matinale à Jabel Juhar, près de Hébron, en Cisjordanie, le 21 septembre 2016. (Crédit : unité des porte-paroles de l’armée)

Sur les 3 individus arrêtés en Cisjordanie, 12 l’ont été pour des jets de pierres et des participations à des émeutes « contre des civils et des forces de sécurité », a annoncé l’armée.

Cinq d’entre aux ont été arrêtés pour appartenance présumée au groupe terroriste Hamas, et les six derniers ont été arrêtés pour des raisons non précisées, selon l’armée israélienne.

En plus des arrestations, les forces de sécurité ont saisi des armes illégales, des équipements militaires et des outils de fabrication d’armes.

Arme à feu et munitions découvertes par la police à Jérusalem Est pendant une perquisition nocturne, le 21 septembre 2016. (Crédit : police israélienne)
Arme à feu et munitions découvertes par la police à Jérusalem Est pendant une perquisition nocturne, le 21 septembre 2016. (Crédit : police israélienne)

Les soldats ont trouvé une arme semi-automatique artisanale, des chargeurs pleins de munitions, un couteau, des composants d’un fusil d’assaut M-16 et une voiture volée à Jabel Juhar, juste à côté de Hébron, pendant une opération menée mardi soir après une tentative d’attaque au couteau près du Tombeau des Patriarches de la ville ce même jour.

Mercredi soir, les troupes israéliennes ont trouvé une arme à feu et des munitions à Qarawat Bani Hassan, à l’ouest de l’implantation d’Ariel, a annoncé l’armée.

A Jérusalem Est, la police a confisqué des matraques et des accessoires d’armes à feu (étuis, balles, un kit de conversion carabine pour Glock), mais pas d’armes à feu, selon la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...