Des hommes d’affaires israéliens détenus à Moscou puis expulsés
Rechercher

Des hommes d’affaires israéliens détenus à Moscou puis expulsés

La délégation de huit hommes a passé 12 heures en détention avant d'être placés dans un vol vers Israël ; le ministère des Affaires étrangères étudie cet incident

Des passagers devant un panneau de départ à l'aéroport international Sheremetyevo de Moscou, Russie, le 8 juillet 2019. (Crédit : AP/Pavel Golovkin)
Des passagers devant un panneau de départ à l'aéroport international Sheremetyevo de Moscou, Russie, le 8 juillet 2019. (Crédit : AP/Pavel Golovkin)

Huit hommes d’affaires israéliens ont été placés en garde à vue cette semaine à l’aéroport de Moscou pendant douze heures, avant d’être expulsés de Russie, selon un reportage télévisé lundi.

Les Israéliens, qui représentaient d’importantes compagnies basées en Israël, étaient venus rencontrer des collègues russes, selon la Douzième chaîne.

Mais à leur arrivée à Moscou samedi soir, ils ont été escortés par les autorités de sécurité de l’aéroport. Les huit hommes ont reçu l’interdiction de faire des affaires en Russie sans permis de travail, a rapporté la chaîne.

Après une garde à vue de nuit de 12 heures, le groupe d’hommes d’affaires a été mis dans un avion en direction d’Israël. Les membres de la délégation commerciale, qui était supposée rejoindre les huit hommes d’affaires ont annulé leur vol, de crainte d’être également expulsés.

Le ministère des Affaires étrangères a confirmé les arrestations et a indiqué être en contact avec la délégation israélienne.

« Nous sommes au courant de l’incident. Le consul à Moscou a été en contact avec eux pour les aider, mais malheureusement, les autorités russes ont décidé de ne pas les laisser entrer », a déclaré Lior Haiat, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Moscou n’a pas répondu à une demande de commentaire.

Le reportage n’a identifié ni les hommes d’affaires ni les compagnies qu’ils représentaient.

Selon la chaîne, les membres du groupe ont régulièrement mené des négociations commerciales dans ce pays par le passé, et n’ont jamais été confrontés à une demande de visa de travail, selon le reportage.

Cette expulsion survient dans le contexte de l’affaire Issachar. Naama Issachar, une touriste israélo-américaine, a été arrêtée à l’aéroport de Moscou et a été condamnée à sept ans de prison pour trafic de drogue. Les autorités russes envisagent l’appel.

Naama Issachar, condamnée à 7,5 ans de prison en Russie pour trafic de drogue présumé, sur une photo non datée. (Autorisation)

Naama Issachar avait été arrêtée en avril après qu’une petite quantité de marijuana a été retrouvée dans ses bagages lors d’une escale à Moscou, à son retour d’Inde vers Israël.

Elle a été condamnée en octobre à sept ans et demi de prison, malgré le fait que ce genre de délit est généralement passible d’une amende ou d’une courte peine de prison d’un mois.

Certains Israéliens estiment que la lourde condamnation a été politiquement motivée.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a discuté de l’affaire avec le président russe Vladimi Poutine à deux occasions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...