Rechercher

Des manifestants tentent de rejoindre en kayak ou à la nage le domicile de Netanyahu

Les manifestants de la réserve navale ont été repoussés sur la plage de Césarée, près de la résidence privée du Premier ministre, par son service de sécurité et la police locale

Illustration : Des Israéliens protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, au large de Haïfa, le 9 mars 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)
Illustration : Des Israéliens protestant contre la réforme du système judiciaire prévue par le gouvernement, au large de Haïfa, le 9 mars 2023. (Crédit : Shir Torem/Flash90)

Des manifestants opposés à la réforme du système judiciaire du gouvernement ont tenté vendredi d’atteindre par la mer le domicile privé du Premier ministre Benjamin Netanyahu dans la ville côtière de Césarée.

Les manifestants, menés par des vétérans de la Marine israélienne et un groupe de réservistes de Tsahal, connus sous le nom de « Frères d’armes », sont arrivés sur la plage de la ville du nord, près du domicile de Netanyahu, en kayak et à la nage.

Des vidéos ont montré les manifestants pagayant le long du rivage dans des kayaks à une ou plusieurs places, arborant des drapeaux israéliens. D’autres participants sont arrivés sur la plage vêtus de combinaisons de plongée et d’autres équipements de plongée.

Ils se sont approchés de la maison de Netanyahu, mais ont été repoussés par la police locale et le service de sécurité du Premier ministre.

Les forces de l’ordre ont déclaré que les activistes avaient participé à une manifestation illégale.

Les manifestants de la réserve navale ont déclaré qu’ils avaient organisé cette manifestation pour faire savoir à Netanyahu qu’il devait « mettre fin à la réforme du système judiciaire ».

Les membres du groupe des vétérans de la marine avaient déjà pris l’eau pour bloquer l’entrée du port de Haïfa, l’un des principaux centres maritimes internationaux d’Israël, dans le cadre des manifestations nationales contre le gouvernement.

D’autres manifestants ont également eu recours à des moyens créatifs pour protester contre le paquet de réformes controversées de la coalition, notamment lors des rassemblements nationaux de jeudi, qui ont eu lieu un jour après le rejet catégorique par la coalition d’une autre proposition de réforme judiciaire présentée par le président Isaac Herzog.

Des militants déguisés en personnages de “The Handmaid’s Tale” (« La servante écarlate »), un roman et une série télévisée dystopiques, ont fait des apparitions régulières et inquiétantes lors des manifestations.

Ils affirment qu’ils manifestent pour empêcher ce qu’ils pensent être un avenir sombre si le gouvernement met en œuvre ses projets, en particulier pour les femmes.

Margaret Atwood, l’auteure de La servante écarlate, a déclaré jeudi sur Twitter que les images des manifestants déguisés défilant en formation dans une rue de Tel-Aviv étaient « étonnantes ».

Autre acte de protestation inhabituel, des manifestants ont peint jeudi une large ligne rouge vif dans la rue menant à la Cour suprême de Jérusalem, estimant qu’elle symbolisait le lien direct entre l’indépendance des tribunaux et la liberté d’expression. La police a déclaré avoir arrêté cinq personnes pour avoir vandalisé des biens publics.

Des réservistes créent un centre de recrutement de l’armée fictif à Bnei Brak, le 16 mars 2023. (Crédit : Flash90)

Un autre groupe a installé un « centre de recrutement de l’armée » devant le bâtiment de la municipalité de la ville ultra-orthodoxe de Bnei Brak. La plupart des hommes ultra-orthodoxes évitent le service militaire et les partis de la communauté au sein de la coalition visent à codifier leurs exemptions dans la loi.

« Nous avons décidé de confier le fardeau du recrutement à la population ultra-orthodoxe, car s’il y a une dictature, nous devrons venir ici et recruter. Nous le répétons : sans démocratie, il n’y a pas d’armée du peuple », ont déclaré les manifestants de Bnei Brak.

À Rehovot, des membres du groupe ont installé des sacs de sable autour du tribunal de première instance, affirmant qu’ils protégeaient les tribunaux des « attaques de criminels essayant de faire un coup d’État ».

Des manifestantes en faveur des droits des femmes, habillées comme les personnages de la série télévisée « La servante écarlate », participant à une manifestation contre le projet du gouvernement de réformer le système judiciaire, à Tel Aviv le, 11 mars 2023. (Crédit : AP/Ohad Zwigenberg)

D’autres manifestants ont bloqué l’accès du Premier ministre Benjamin Netanyahu à l’aéroport, l’obligeant à s’y rendre en hélicoptère pour prendre son vol pour l’Italie.

Outre les protestations publiques, les réservistes de Tsahal ont de plus en plus exprimé leurs doutes quant à la poursuite de leur service, ou ont déclaré qu’ils cesseraient de se présenter, en raison des projets du gouvernement. Jeudi, des centaines de réservistes d’élite ont annoncé qu’ils cesseraient leur service volontaire à partir de dimanche en signe de protestation.

Parallèlement aux manifestations de masse, les projets du gouvernement ont suscité des mises en garde sévères de la part de responsables de la sécurité, d’experts juridiques, de dirigeants du secteur financier, d’entrepreneurs et d’hommes politiques de l’opposition.

Le plan du gouvernement, dans sa forme actuelle, permettrait à la Knesset d’annuler les décisions des tribunaux à la plus courte majorité, de soustraire préventivement les lois à tout contrôle judiciaire et de confier la sélection de tous les juges aux politiciens de la coalition. Les opposants affirment que ce projet affaiblira radicalement le caractère démocratique d’Israël, supprimera un élément clé de l’équilibre des pouvoirs et laissera les minorités sans protection. Ses partisans estiment qu’il s’agit d’une réforme indispensable pour mettre un frein à l’activisme de la Cour.

Luke Tress a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.