Des rappeurs norvégiens utilisent le mot ‘Juif’ comme insulte dans une chanson
Rechercher

Des rappeurs norvégiens utilisent le mot ‘Juif’ comme insulte dans une chanson

Le single du groupe Karpe Diem, "problèmes d'attitude" fait également référence à l'ancien Premier ministre israélien Ariel Sharon

Capture d’écran du clip de la chanson norvégienne antisémite du groupe Karpe Diem (Crédit : YouTube)
Capture d’écran du clip de la chanson norvégienne antisémite du groupe Karpe Diem (Crédit : YouTube)

Un duo de rap norvégien populaire a été accusé d’antisémitisme pour avoir utilisé les mots « Juif » et Ariel Sharon comme insultes dans leur dernier single.

Karpe Diem, qui a vendu des centaines de milliers de disques en Norvège depuis sa création en l’an 2000, a sorti « problèmes d’attitude » la semaine dernière, a rapporté mercredi l’édition en ligne du quotidien Verdens Gang.

« Je veux dire chien ou chienne ou pute, je veux dire chatte ou Juif ou con » disent les paroles, et : « Une plaisanterie est une plaisanterie, Ariel Sharon. »

Le rapport a suivi la publication sur Facebook mercredi d’une lettre ouverte à Karpe Diem écrite par Eliana Hercz, une fan juive de 21 ans du groupe de rap.

La version en ligne du quotidien Aftenposten, le plus grand journal norvégien, a reproduit la lettre dans sa section d’opinions, attirant l’attention des médias nationaux sur la chanson et de membres éminents de la communauté juive, y compris de son président, Ervin Kohn, qui a félicité Hercz sur Facebook pour avoir mis en lumière le problème.

« Cela m’a retourné l’estomac, » a déclaré Hercz, une militante contre l’antisémitisme, à propos de la chanson, qui dit-elle « légitime l’antisémitisme, car il met le mot neutre ‘Juif’ en norvégien sur un pied d’égalité avec d’autres insultes ».

Le porte-parole de Karpe Diem, Trine Jacobsen, a écrit sur Facebook que les termes péjoratifs ont été rapportés « pour souligner que la terminologie est problématique lorsqu’elle est mise hors contexte. »

Mais dans sa lettre, Hercz a fait valoir que l’inclusion des mot « Juif » et « Ariel Sharon », un ancien Premier ministre israélien, dans une liste d’insultes, aggrave le problème plutôt que d’aider à le résoudre.

« Cela m’a retourné l’estomac parce que, pendant mon enfance, j’ai fait l’expérience d’être appelée « P—–n de Juive », a-t-elle écrit.

Au cours de visites dans des écoles pour sensibiliser les élevés au problème, dit-elle, des salles de classe entières ont levé la main quand elle a demandé combien dans la classe ont entendu le mot « Juif » utilisé comme une insulte.

« La chanson renforce ce contre quoi je tente de lutter tous les jours », a-t-elle ajouté.

Karpe Diem est le triple vainqueur du Prix Spellemann, souvent surnommé le « Grammy Awards norvégien ». Le duo est constitué par Magdi Omar Ytreeide Abdelmaguid, un Norvégien d’origine égyptienne, et Chirag Patel Rashmikant, dont la famille est d’origine indienne.

La Norvège, pays d’environ 5 millions, a une population de plusieurs centaines de Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...