Des représentants appellent Trump à nommer un agent de liaison avec la communauté juive
Rechercher

Des représentants appellent Trump à nommer un agent de liaison avec la communauté juive

L’administration n’aurait pas prévu de pourvoir le poste ; l’envoyé du département d’Etat contre l’antisémitisme n’a toujours pas été nommé

Le président américain Donald Trump au musée du mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem, à Jérusalem, le 23 mai 2017. (Crédit : Gali Tibbon/AFP)
Le président américain Donald Trump au musée du mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem, à Jérusalem, le 23 mai 2017. (Crédit : Gali Tibbon/AFP)

Un groupe bipartisan d’élus américains appelle le président américain Donald Trump à nommer un agent de liaison avec la communauté juive à la Maison Blanche.

Les représentants Jacky Rosen, démocrate du Nevada, Lee Zeldin, républicain de New York, Stephanie Murphy, démocrate de Floride, et Doug Lamborn, républicain du Colorado, demandent aux membres du Congrès de signer une lettre adressée au président. Rosen et Zeldin sont juifs.

« Alors que c’est encore le début de votre mandat, la hausse de l’antisémitisme aux Etats-Unis, la poussée du mouvement de boycott, désinvestissements et sanctions (BDS) [contre Israël], et la persécution des minorités religieuses dans le monde entier créent le besoin urgent de désigner un point de contact avec qui travailler pour joindre la communauté juive américaine », peut-on lire dans cette lettre.

« Le jour de Yom HaShoah, la Journée de commémoration de l’Holocauste, vous avez déclaré dans la rotonde du capitole que vous seriez ‘toujours aux côtés du peuple juif’. Nous vous encourageons respectueusement à poursuivre cet engagement et à nommer la meilleure personne à ce poste », ajoute les élus.

La semaine dernière, le Jérusalem Post avait indiqué que la Maison Blanche ne prévoyait pas de pourvoir ce poste. Depuis 40 ans, les présidents américains républicains comme démocrates ont nommé un agent de liaison avec la communauté juive.

Le poste n’est pas le seul lié à la communauté juive que Trump n’a toujours pas pourvu. Jeudi, JTA a annoncé que l’envoyé spécial chargé de la lutte contre l’antisémitisme au département d’Etat ne serait pas nommé au 1er juillet.

Les représentants et les sénateurs des deux partis ont fait pression sur l’administration Trump, par des lettres et des projets de loi, pour qu’elle nomme un envoyé chargé de l’antisémitisme et améliorer le statut de ce poste. Ils ont souligné que contrairement aux autres envoyés, dont les postes ont été créés par les prédécesseurs de Trump, ce poste était statutaire et devait être pourvu.

L’équipe du Times of Israël a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...