Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Des Républicains demandent à l’IRS d’enquêter sur les sponsors de Students for Justice in Palestine

Selon les élus, en versant de l'argent à des organisations qui affichent explicitement leur soutien au Hamas, les organisations à but non lucratif soutiennent le terrorisme

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des personnes se rassemblent pour protester contre l'interdiction des groupes Students for Justice in Palestine et de Jewish Voice for Peace à l'université de Columbia, le 20 novembre 2023 à New York. (Crédit : Michael M. Santiago/Getty Images/AFP)
Des personnes se rassemblent pour protester contre l'interdiction des groupes Students for Justice in Palestine et de Jewish Voice for Peace à l'université de Columbia, le 20 novembre 2023 à New York. (Crédit : Michael M. Santiago/Getty Images/AFP)

New York Jewish Week via la JTA – Un groupe de 16 sénateurs républicains a demandé à l’Internal Revenue Service (IRS) d’enquêter sur les organisations à but non lucratif qui soutiennent le groupe d’étudiants Students for Justice in Palestine (NSJP), y compris le sponsor fiscal du groupe, l’association à but non lucratif Wespac, basée dans la banlieue de New York.

Dans leur lettre au commissaire de l’IRS, Daniel Werfel, datée du 9 mai, les sénateurs demandent à l’IRS de vérifier si, en versant des fonds à NSJP, les associations soutiennent le terrorisme, ce qui violerait leur statut d’exonération fiscale.

« Nous n’avons pas besoin de vous rappeler le soutien odieux que les branches du NSJP à travers le pays ont apporté au [groupe terroriste palestinien du] Hamas, une organisation étrangère désignée comme terroriste par les États-Unis », peut-on lire dans la lettre. « Ce soutien a explosé lors des manifestations organisées par les sections de la NSJP ces dernières semaines. »

La récente vague de manifestations anti-Israël et propalestiniennes organisées dans les universités – dont beaucoup par les branches du SJP – a rendu l’enquête particulièrement urgente, a expliqué au New York Jewish Week la sénatrice de l’Iowa Joni Ernst, principale signataire de la lettre. Plusieurs groupes juifs ont condamné les manifestations au motif qu’elles ciblaient les Juifs avec une rhétorique antisémite et créaient une atmosphère hostile dans les universités du pays.

« L’antisémitisme qui a fait surface dans les universités du pays est fondamentalement anti-américain », a affirmé Ernst dans un communiqué, ajoutant : « Il est clair que ces organisations ne devraient pas recevoir les faveurs de notre gouvernement pour faire le travail du Hamas, soutenu par l’Iran, sur nos propres côtes ».

L’IRS manque notoirement de ressources lorsqu’il s’agit de faire appliquer la loi, de sorte qu’il est peu probable que l’appel débouche sur une enquête rapide. Néanmoins, l’appel des sénateurs souligne à quel point ils surveillent de près les organisations connues pour être liées au mouvement de protestation, que nombre d’entre eux ont qualifié d’antisémite.

Parmi les autres signataires figurent Marco Rubio (Floride), Lindsey Graham (Caroline du Sud), Ted Cruz (Texas) et Mitt Romney (Utah).

La lettre cite une plainte récemment déposée par des survivants de l’attaque terroriste du Hamas du 7 octobre, au cours de laquelle près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, ont été assassinées et 252 autres prises en otage, et qui affirme que le NSJP a collaboré avec le Hamas et a promu ses messages dans les mois qui ont suivi l’attaque. Elle fait également référence à une enquête menée par le procureur général de Virginie sur l’un des groupes.

Cette lettre intervient sept mois après la signature, à la mi-octobre, d’une lettre par des dizaines de groupes juifs demandant aux écoles de cesser de financer le SJP en raison de son soutien à l’assaut du Hamas. Le 12 octobre, le SJP a publié une « boîte à outils » qualifiant l’invasion et le massacre du 7 octobre de « victoire historique ». La lettre des sénateurs affirme que, dans les mois qui ont suivi, le groupe d’étudiants anti-Israël a continué à promouvoir le Hamas, y compris lors des manifestations sur le campus.

Illustration : Des étudiants de l’Université de New York participant à une manifestation anti-Israël menée par les « Étudiants pour la justice en Palestine », au Washington Square Park, à New York, le 25 octobre 2023. (Crédit : Ed Jones/AFP)

Wespac et l’IRS n’ont pas répondu aux demandes de commentaires. Les sénateurs citent également la Tides Foundation, basée en Californie, et l’AJP Educational Foundation, basée en Virginie. La fondation Tides a fait don de 35 000 dollars à Wespac en 2022.

Le statut d’exonération fiscale de Wespac lui permet de soutenir un certain nombre de groupes anti-Israël. L’organisation, un petit organisme à but non lucratif dont la mission déclarée est « l’éducation sur les affaires courantes », aide discrètement à financer le NSJP ainsi que Within Our Lifetime, qui a organisé de fréquentes manifestations anti-Israël et a également approuvé l’attaque contre le Hamas.

Wespac, qui est présidée par un juif antisioniste appelé Howard Horowitz, facilite le financement de ces groupes en agissant en tant que sponsor fiscal, ce qui lui permet de recevoir des dons et des subventions non imposables pour des organisations qui n’ont pas le statut d’organisations à but non lucratif, y compris la NSJP. Cet arrangement permet à la NSJP de garder ses finances à l’abri de tout contrôle extérieur et n’exige pas du sponsor fiscal qu’il détaille les fonds qu’il achemine vers d’autres groupes.

Dans ses dernières déclarations fiscales, couvrant la période de septembre 2022 à août 2023, Wespac a déclaré 2,3 millions de dollars de revenus, provenant principalement de dons et de subventions. Elle ne rend pas publics ses parrainages fiscaux. L’Anti-Defamation League (ADL) a déclaré dans un rapport de 2022 que Wespac avait sponsorisé un total de 15 groupes liés au conflit israélo-palestinien, bien plus que toute autre cause. Le nombre total de ces groupes n’est pas clair.

Parmi les autres groupes soutenus par Wespac figurent l’US Palestinian Community Network, l’International Jewish Anti-Zionist Network, le Palestinian Feminist Collective, le Palestine Freedom Project et Adalah-NY, qui collectent tous des dons en ligne par l’intermédiaire de Wespac. Wespac sponsorise NSJP depuis au moins 2019 et Within Our Lifetime depuis 2020, selon les pages web archivées.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.