Des sénateurs américains : “Jérusalem doit rester la capitale indivisible d’Israël”
Rechercher

Des sénateurs américains : “Jérusalem doit rester la capitale indivisible d’Israël”

Le groupe bipartisan de 17 sénateurs a présenté une résolution marquant les 50 ans de la réunification de Jérusalem

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

Le Capitole à Washington D.C., siège du Congrès. (Crédit : domaine public)
Le Capitole à Washington D.C., siège du Congrès. (Crédit : domaine public)

WASHINGTON – Un groupe bipartisan de sénateurs républicains fait pression pour l’adoption d’une résolution commémorant le 50e anniversaire de la réunification de Jérusalem.

Présenté par 17 sénateurs, dont les chefs de la majorité, le républicain Mitch McConnell, et de la minorité, le démocrate Chuck Schumer, le texte demande au Sénat de reconnaître le demi-siècle écoulé depuis qu’Israël a conquis la partie orientale de la ville pendant la guerre des Six Jours, en juin 1967.

« Jérusalem doit rester la capitale indivisible d’Israël, dans laquelle les droits de tous les groupes ethniques et religieux sont protégés », affirme le texte, qui précise qu’il a existé « une présence juive constante à Jérusalem depuis trois millénaires. »

Il indique également que « Jérusalem est une ville sainte et le foyer des personnes de religions juive, musulmane et chrétienne. »

Senate minority leader Mitch McConnell (photo credit: CC BY-SA Gage Skidmore, Flickr)
Mitch McConnell (Crédit : CC BY-SA Gage Skidmore, Flickr)

Adoptée par la commission des Affaires étrangères du Sénat la semaine dernière, la résolution va maintenant être présentée en session plénière.

Les sénateurs demandent cette résolution au moment même où le président américain Donald Trump a officiellement différé la réalisation de sa promesse électorale de déplacer l’ambassade américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem, et de reconnaître la ville comme capitale de l’Etat.

Jeudi, il a signé une exemption qui repousse une obligation faite par le Congrès de déplacer l’ambassade. La loi de 1995, le Jerusalem Embassy Act permet au président de repousser son application pour des raisons de sécurité nationale.

La résolution « réaffirme le Jérusalem Embassy Act », et « appelle le président et tous les responsables américains à être obligés par ses dispositions. »

Elle soutient également une résolution par deux états du conflit israélo-palestinien, qui « ne peut être achevée » que par « des négociations directes, bilatérales, sans conditions préliminaires. »

Schumer, chef des sénateurs démocrates et célèbre membre juif du Congrès, a publié un communiqué implorant les Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’Etat juif.

Le sénateur Chuck Schumer (démocrate, New York) au troisième jour de la convention démocrate nationale à Philadelphie, le 27 juillet 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images via JTA)
Le sénateur Chuck Schumer (démocrate, New York) au troisième jour de la convention démocrate nationale à Philadelphie, le 27 juillet 2016. (Crédit : Joe Raedle/Getty Images via JTA)

« Je suis fier de présenter cette résolution, qui réaffirme le Jerusalem Embassy Act de 1995, qui établit que Jérusalem doit rester une ville indivisible et la capitale d’Israël, dans laquelle les droits de chaque groupe ethnique et religieux sont célébrés, estimés et protégés », a-t-il dit.

« La résolution affirme également notre politique de longue date de parvenir à la coexistence pacifique par des négociations directes pour réussir une solution à deux états », a-t-il ajouté.

Ce texte s’oppose fortement à une résolution adoptée le mois dernier par l’UNESCO, intitulée « Palestine occupée », qui suggérait qu’Israël n’avait aucun droit à une revendication de souveraineté sur Jérusalem.

Les Etats-Unis avaient fustigé ce document. « Une fois encore, les Etats-Unis rejettent l’adoption de ces résolutions anti-Israël à l’UNESCO », avait indiqué un responsable américain au Times of Israël. « L’UNESCO est trop souvent utilisée comme un outil par des états membres enclins à railler et à délégitimer l’Etat d’Israël. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...