Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Des soldats israéliens blessés au Liban dans une attaque revendiquée par le Hezbollah

Le groupe terroriste a dit avoir "placé des charges dans la zone de Tal Ismaïl", près de la frontière israélienne, qui ont explosé après que les militaires "ont traversé la frontière"

Des volutes de fumée dans la ville frontalière de Metula, dans le nord d'Israël, à la suite d'une attaque du Hezbollah, sur une photo prise dans les environs de Marjayoun, dans le sud du Liban, le 8 février 2024. (Crédit : AFP)
Des volutes de fumée dans la ville frontalière de Metula, dans le nord d'Israël, à la suite d'une attaque du Hezbollah, sur une photo prise dans les environs de Marjayoun, dans le sud du Liban, le 8 février 2024. (Crédit : AFP)

L’armée israélienne a annoncé lundi que quatre soldats avaient été blessés en territoire libanais après que le groupe terroriste du Hezbollah a affirmé avoir activé des « engins explosifs » au passage de soldats israéliens ayant traversé la frontière.

C’est la première fois que le Hezbollah pro-iranien, qui échange quotidiennement des tirs avec Israël depuis le début de la guerre à Gaza il y a plus de six mois, annonce une telle opération.

« Nous confirmons que l’incident s’est produit à l’intérieur du Liban », a déclaré à l’AFP un porte-parole de l’armée israélienne.

Plus tôt lundi, l’armée avait seulement fait état de quatre militaires visés par une explosion d’origine inconnue « dans la zone de la frontière nord », précisant que l’un d’eux a été grièvement atteint.

Le Hezbollah a pour sa part expliqué avoir « placé des charges dans la zone de Tal Ismaïl », près de la frontière israélienne, qui ont explosé après que les soldats israéliens « ont traversé la frontière ».

Depuis le début de la guerre dans la bande de Gaza entre Israël et le Hamas le 7 octobre, des échanges de tirs opposent quotidiennement l’armée israélienne au Hezbollah, qui affirme soutenir son allié, le groupe terroriste islamiste palestinien.

L’attaque du Hezbollah intervient à la suite d’un pic de tension ce week-end.

Dans la nuit de samedi à dimanche, l’Iran a lancé une attaque inédite contre Israël à l’aide de drones et de missiles, en réponse à une frappe sur son consulat à Damas, attribuée à Israël.

Au même moment, le Hezbollah a annoncé avoir lancé deux salves de roquettes Katioucha sur des positions militaires israéliennes situées dans le Golan. Israël a de son côté mené plusieurs frappes en territoire libanais.

Depuis le début de la guerre à Gaza, dans le nord d’Israël, dix soldats et huit civils ont été tués d’après l’armée. Des dizaines de milliers d’habitants ont dû fuir la zone de part et d’autre de la frontière.

Les échanges de tirs entre Israël et le Hezbollah ont fait 364 morts côté libanais, essentiellement des membres du Hezbollah mais également quelque 70 civils, selon un décompte de l’AFP.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.