Des vols retardés mardi en raison d’intempéries
Rechercher

Des vols retardés mardi en raison d’intempéries

La tempête a provoqué des inondations et des fermetures de routes dans le sud; Le nord a aussi souffert d'averses et de grêle

Des inondations dans le sud d'Israël (Crédit photo : Gili Yaari/Flash90)
Des inondations dans le sud d'Israël (Crédit photo : Gili Yaari/Flash90)

Des pluies torrentielles et de la grêle ont frappé mardi soir le sud d’Israël , provoquant la fermeture de routes et des retards de vol, quelques jours après qu’une tempête de sable et des températures élevées aient frappé la région.

L’autorité des aéroports d’Israël a interdit les vols depuis et vers Eilat en raison de conditions météorologiques défavorables, entraînant des retards de 14 vols des compagnies Israir et Arkia vers la station balnéaire du sud du pays. L’aéroport a rouvert mardi soir.

Les autorités ont fermé la route 40 au sud de Mitzpe Ramon et la route 90 au nord d’Eilat en raison des inondations. Les fonctionnaires ont mis en garde contre une faible visibilité et des crues soudaines dans les zones de faible altitude, et ont donc exhorté les conducteurs à être prudents.

Un employé des parcs nationaux a déclaré que le cours d’eau Paran avait été inondé, et que les environs avaientt connu des pluies torrentielles et des éclairs.

Des images publiées sur les médias sociaux ont montré la rivière Nekarot également inondée.

« Cela ressemblait à l’apocalypse, la pluie etait torrentielle, il y a eu environ 10 coups de foudre en quelques secondes, et même avec vos essuie-glaces au plus haut, il était impossible de voir quoi que ce soit », a par exemple écrit Mark Katz.

La Haute Galilée et le plateau du Golan ont également connu des averses éparses et quelques tombées sporadiques de grêle plus tôt mardi.

La pluie devait diminuer d’ici mercredi, même si les températures restent élevées.

Vendredi dernier, le ministère de la Protection de l’environnement avait déclaré la tempête de sable dense qui avait recouvert Israël et des parties du Moyen-Orient la semaine dernière avec une poussière épaisse jaunâtre-brune ces derniers jours a été la pire jamais enregistrée dans l’histoire du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...