Dimanche, les pompiers ont maîtrisé le feu de la forêt de Jérusalem
Rechercher

Dimanche, les pompiers ont maîtrisé le feu de la forêt de Jérusalem

Le personnel au sol et 6 avions continuaient à combattre pour éteindre l’incendie à l’ouest de la capitale

Les avions des pompiers israéliens luttent contre les flammes de la forêt de Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Les avions des pompiers israéliens luttent contre les flammes de la forêt de Jérusalem, le 11 septembre 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les pompiers ont lutté dimanche pour contrôler un incendie très important de la forêt de Jérusalem, à l’ouest de la capitale. Dix équipes au sol, assistées par six canadairs, tentaient d’empêcher la propagation des flammes vers les habitations à proximité.

Les Services d’incendie et de secours d’Israël ont annoncé dimanche après-midi que s’ils contrôlaient alors les flammes, ils continueraient à travailler jusqu’à ce qu’elles soient totalement éteintes, un processus qui devait prendre encore plusieurs heures.

Il existe toujours un risque que des vents forts puissent relancer l’incendie et le propager plus encore.

Des avions ont continué à faire des allers-retours au-dessus des flammes en larguant des agents d’extinction pour éteindre l’incendie.

Environ 20 personnes ont été évacuées du centre Zippori, une chambre d’hôte située entre le musée de Yad Vashem et le quartier de Har Nof, à cause d’une épaisse fumée dans la zone.

Il n’y a pas eu de blessés ou de dommages matériels. La cause de l’incendie n’est pas encore connue.

En juin, un feu avait éclaté dans une autre partie de la forêt, entraînant des fermetures de route et des évacuations.

L’été dernier, une vague d’incendies dans les banlieues de Jérusalem avait brûlé plus de 1 500 dunams (1,4 km²) de forêt. La police avait déterminé que certains d’entre eux avaient été délibérément allumés et avait retrouvé des restes de cocktails Molotov sur le foyer présumé du départ des flammes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...