Rechercher

Discours émouvant du président de la Knesset au Bundestag

Mickey Levy a éclaté en sanglots en lisant le Kaddish, la prière juive de deuil, à la fin de son allocution

Mickey Levy, président de la Knesset, en larmes, est entré jeudi dans l’histoire en prononçant un discours en hébreu devant le Bundestag allemand pour marquer la Journée internationale de commémoration de la Shoah.

M. Levy a éclaté en sanglots en lisant le Kaddish, la prière juive de deuil, à la fin de son discours.

Il est descendu du podium et a reçu une accolade de la survivante Inge Auerbacher.

Il a lu la prière à partir d’un livre emprunté à Yad Vashem qui avait appartenu à un garçon juif allemand qui l’avait utilisé pour sa bar-mitsva juste avant la Nuit de Cristal en 1938.

Inge Auerbacher, survivante de la Shoah, est embrassée par le président de la Knesset Mickey Levy, à côté de Baerbel Bas, à droite, président du Bundestag, lors d’une cérémonie marquant la Journée internationale de commémoration de la Shoah qui s’est tenue au Bundestag allemand à Berlin, le 27 janvier 2022. (Crédit : Kay Nietfeld/dpa via AP)

Pendant le discours, qui était ponctué par plusieurs séries d’applaudissements de la part des législateurs allemands, Levy a noté qu’il parlait depuis l’endroit où la démocratie avait été subvertie pour le mal sous Adolf Hitler.

« C’est ici que l’humanité a repoussé les limites du mal, l’endroit où la perte des valeurs a transformé un cadre démocratique en racisme et en tyrannie », a t-il dit.

Mais il a fait aussi l’éloge de l’État allemand moderne pour avoir « prouvé, à chaque fois, son engagement éthique et historique en faveur de l’existence et de la sécurité de l’État israélien. »

« Nous avons l’obligation de faire plus. À côté de la mémoire, nous devons aussi construire une vision à partir de celle-ci », a t-il ajouté.

« Nous devons espérer et planifier ensemble un avenir reposant sur des valeurs et des rêves partagés. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...