Israël en guerre - Jour 293

Rechercher

Discrimination: Une appli verse six millions de shekels à des chauffeurs arabes

Un recours collectif a abouti à un arrangement avec Gett et à l'arrêt du service Mehadrin - qui offrait aux orthodoxes de n'avoir affaire qu'à des chauffeurs respectueux du Shabbat

Des taxis Gett à Tel Aviv, le 2 mars 2021. (Crédit :  Miriam Alster/Flash90)
Des taxis Gett à Tel Aviv, le 2 mars 2021. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

La société de transport Gett a accepté de verser 6 millions de shekels dans le cadre d’un règlement concernant un service présenté comme casher et qui aurait discriminé les chauffeurs arabes.

Gett a signé cette semaine l’arrangement, mettant fin à un long recours collectif intenté à son encontre par le Centre d’action religieuse d’Israël, bras juridique du Mouvement israélien pour la réforme et le judaïsme progressiste.

Quelque 2 800 chauffeurs vont être indemnisés, chacun à hauteur de 1 000 à 16 000 shekels, a indiqué le journal Davar.

Gett a par ailleurs mis fin au service en question, appelé Mehadrin – mot hébreu évoquant le niveau le plus strict de supervision casher – un service qui avait été lancé en 2015.

Dans le cadre de ce service, les clients ne se voyaient proposer que des chauffeurs qui s’engageaient à ne pas travailler le Shabbat, jour de repos juif, de manière à satisfaire leurs préférences religieuses et à ne pas encourager leurs compatriotes juifs à travailler ce jour en particulier, en violation de la halakha, la loi juive orthodoxe.

Ce service n’était donc disponible que les jours ouvrables, à l’exclusion de Shabbat et des fêtes juives.

Mehadrin avait été présenté comme un moyen pour les Juifs pieux de s’assurer qu’ils ne seraient pas pris en charge par des Juifs contrevenant à la halakha en travaillant les jours de repos religieux.

Les plaignants ont fait valoir que les préférences religieuses des passagers auraient été satisfaites de la même manière, et en respect de la halakha, s’ils avaient fait appel à des chauffeurs non juifs, qui travaillent le Shabbat et ne sont pas tenus de ne pas travailler ce jour-là.

Le service Mehadrin a donc exclu les Arabes pour des raisons religieuses, en l’absence de toute directive religieuse, ont ajouté les plaignants.

Ils ont également déclaré que Gett Mehadrin avait été créé dans le but de – ou avait servi à – exclure les Arabes pour des raisons racistes, ce que Gett a nié.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.