Disparition du nostalgique de la cuisine yiddish Alain Taubes
Rechercher

Disparition du nostalgique de la cuisine yiddish Alain Taubes

Ancien graphiste et photographe, le blogueur du TOI s'était forgé une solide réputation de fin gourmet ashkénaze dans la communauté yiddish francophone

Né le 28 janvier 1944, l’ancien graphiste et photographe, Alain Taubes était un passionné nostalgique. Il est décédé le 21 mars dernier.

Grand amateur de cornichons aigres doux au tonneau et de harengs gras de chez Panzer rue des rosiers à Paris, rue où sa mère est née en 1907, Alain Taubes offrait chaque semaine une nouvelle recette yiddish sur le blog Yiddish.

« Son livre Cuisine yiddish, recettes familiales des ashkénazes (Ed. L’Archipel) avait été élu Meilleur ouvrage sur la cuisine juive par les Gourmands Awards en 2013 » rappelle Actualité juive.

Latkes, pontshkes (beignets), rugelekh, kneydlekh, tsimes, pour le salé, Epl Kukhn, shtrudl, kez kukhn, pour le sucré, chaque jeudi Taubes publiait une recette d’un classique à sa façon. Blogueur au Times of Israël il avait l’habitude de tutoyer les lecteurs dans ses recettes qu’il partageait sur son blog.

Sa dernière contribution fut une délicieuse recette de compote de pommes à la cannelle accompagnée de sablés.

Une vidéo de son menu de Pessah est également disponible sur le site de cuisine ashkénaze » target= »_blank »>d’Akadem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...