Dominic Raab, avant une visite éclair en Israël, défend la solution à deux Etats
Rechercher

Dominic Raab, avant une visite éclair en Israël, défend la solution à deux Etats

Le chef de la diplomatie britannique rencontrera Benjamin Netanyahu à Jérusalem et Mahmoud Abbas à Ramallah, au lendemain de la venue du secrétaire d’État américain

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab à la réunion des ministres des Affaires étrangères et du Développement du G7, à Londres, le 4 mai 2021. (Crédit : Stefan Rousseau/Pool via AP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab à la réunion des ministres des Affaires étrangères et du Développement du G7, à Londres, le 4 mai 2021. (Crédit : Stefan Rousseau/Pool via AP)

Le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab a appelé mardi Israël et les Palestiniens à mettre fin au « cycle de la violence » grâce à la solution à deux États, en amont de son intervention mercredi au Moyen-Orient lors de pourparlers post-cessez-le-feu.

Lors d’une visite éclair d’un jour, M. Raab rencontrera le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu à Jérusalem et le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas à Ramallah, ainsi que des membres importants de leurs gouvernements respectifs, a indiqué le ministère des Affaires étrangères britannique.

Cette visite intervient au lendemain de la venue du secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui a promis de reconstruire les relations des États-Unis avec les Palestiniens en rouvrant un consulat à Jérusalem et en accordant des millions d’euros d’aide à la bande de Gaza ravagée par la guerre.

Cette effervescence diplomatique survient après la trêve de vendredi, qui a mis fin à 11 jours de bombardements intensifs de Gaza par Israël et de tirs de roquettes du Hamas sur Israël.

Saluant ce cessez-le-feu, M. Raab a insisté dans un communiqué sur le fait qu’il était « crucial que toutes les parties s’efforcent maintenant de le faire durer ».

« Les événements du mois dernier démontrent le besoin urgent de faire de véritables progrès vers un avenir plus positif pour les Israéliens et les Palestiniens, et rompt (le) cycle de violence qui a coûté tant de vies », a-t-il ajouté.

« Le Royaume-Uni soutient une solution à deux États comme étant le meilleur moyen de parvenir à une paix durable », a affirmé le ministre.

À Jérusalem, Antony Blinken a déclaré mardi que des États israélien et palestinien vivant côte à côte étaient « la seule façon » d’avancer. Cependant, les pourparlers sont au point mort depuis 2014, bloquant notamment sur le statut de Jérusalem-Est et des implantations  israéliennes en Cisjordanie.

Le premier ministre Benjamin Netanyahu, à gauche, avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken dans son bureau à Jérusalem, le 25 mai 2021. (Matty Stern/ Ambassade des États-Unis à Jérusalem)

Le Royaume-Uni a toujours soutenu le droit d’Israël à se défendre, tout en l’exhortant à agir de manière proportionnée dans ses représailles contre le Hamas, le groupe terroriste islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza.

Jeudi dernier, le Premier ministre britannique Boris Johnson a condamné la montée « intolérable » de la violence antisémite au Royaume-Uni liée aux troubles israélo-palestiniens, tout en assurant les dirigeants juifs britanniques du soutien du gouvernement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...