Israël en guerre - Jour 290

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Dorin Atias, 23 ans : fraîchement diplômée, elle rêvait d’ouvrir son studio de Pilates

Assassinée au festival Supernova le 7 octobre

Dorin Atias. (Crédit : Instagram)
Dorin Atias. (Crédit : Instagram)

Dorin Atias, dite Dora, 23 ans, a été assassinée par des terroristes du Hamas alors qu’elle tentait de s’enfuir du festival de musique Supernova le 7 octobre.

Elle était censée commencer son service de barmaid à la rave à 7 heures du matin, mais elle est arrivée plus tôt pour profiter et danser avec ses amis avant de commencer à travailler. Lorsque les sirènes d’alerte à la roquette ont retenti, elle a fui en voiture pour se mettre en sécurité, mais a été abattue aux côtés de son amie Lior Maimon, tandis qu’un troisième ami a été capturé et est toujours détenu dans la bande de Gaza.

Son corps a été découvert le 11 octobre et elle a été enterrée le 12 octobre à Savyon. Elle laisse derrière elle ses parents, Tali et Meir, et son frère Niv.

Dorin était censée recevoir son diplôme de prof de Pilates le 8 octobre, a raconté sa famille, et elle avait déjà cherché un espace où installer son studio. Elle a servi dans l’armée israélienne en tant que soldate d’observation dans le Corps de défense des frontières le long de la frontière de Gaza, et après sa libération et avoir économisé de l’argent, elle a passé huit mois à voyager en Amérique du Sud, et est revenue environ un an avant sa mort.

« Elle avait beaucoup de rêves », a déclaré sa mère, Tali Hadad Atias, à Davar. « Ouvrir un studio de Pilates, voyager dans le monde, être dans l’océan, jouer au footvolley, vivre la vie jusqu’au bout. »

Elle a ajouté que sa fille était « un enfant parfait… une fille de lumière et d’amour avec un cœur énorme. Elle ne pouvait pas passer devant une personne sans-abri sans lui donner quelque chose. Elle était une enfant de la nature, une instructrice de scouts, une talentueuse joueuse de footvolley qui aimait la mer. Elle passait tous ses vendredis, du matin au soir, à la plage, mais elle rentrait toujours au dîner du vendredi soir avec des fleurs. »

Tali a déclaré que Dorin avait déménagé à Tel Aviv et travaillé comme barmaid, « et pour elle, elle vivait un rêve. Vivre près de la mer, travailler dans un bar, se promener dans la ville, elle connaissait tout le monde. Elle était heureuse. Je me promenais avec elle et on aurait dit que je me promenais avec le Premier ministre. Elle avait tellement d’amis. »

Son amie Inbar Saban a déclaré au Guardian qu’Atias « était comme la petite sœur que j’ai choisie moi-même à l’âge de 12 ans », ajoutant qu’elle était aimée de sa famille et de ses amis et que sa mort avait « vidé tant de cœurs. »

Ses amis ont lancé une campagne de collecte de fonds en son nom pour aider les personnes défavorisées.

« Nous devons montrer que les humains choisissent la paix et l’amour, nous devons être la force de la lumière dans les moments d’obscurité. C’est l’héritage de Dorin, toute la lumière qu’elle a apportée à tant de gens », a déclaré Saban.

Son ami Dor Krimhant a écrit sur Instagram qu’il avait « tellement de choses à dire sur Dorini – comment elle mange avec un seul côté de sa bouche, ou comment elle se promène dans n’importe quel espace comme si c’était le sien, ou comment elle répond au téléphone de manière unique à tout le monde, ou comment elle conduit avec sa jambe en l’air, ou comment elle dort recroquevillée comme un petit fœtus – mais à quoi ça servira ? Personne ne peut la connaître, personne ne peut avoir le privilège de rencontrer Dorin Atias. Aucun mot ne réussira à décrire Dorin. »

« Dorin est une couleur qui n’existe pas sur le spectre des couleurs, c’est un être humain comme aucun autre, elle est dure à l’extérieur mais à l’intérieur elle est pleine d’émotions, elle a le plus grand cœur que j’aie jamais rencontré et elle m’a appris ce que c’était d’aimer inconditionnellement », a-t-il écrit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.