Drake et Jamie Foxx invités à une bar-mitzvah hollandaise glamour
Rechercher

Drake et Jamie Foxx invités à une bar-mitzvah hollandaise glamour

Les journaux choqués des Pays-Bas s’interrogent sur cette “bizarre” “cérémonie rituelle”

Drake, à gauche, et Jamie Foxx. (Crédit : JTA)
Drake, à gauche, et Jamie Foxx. (Crédit : JTA)

JTA – Les tabloïds hollandais ont récemment dû apprendre à leurs lecteurs un terme hébreu rarement entendu dans les médias aux Pays-Bas : la bar-mitzvah.

Les pages people de deux quotidiens, le Telegraaf et le Het Parool, ont dû expliquer la cérémonie juive de passage à l’âge adulte en écrivant sur l’un des évènements privés les plus extravagants tenus cette année à Amsterdam : le 13e anniversaire de Noah Nissan, où étaient présents le rappeur Drake et le chanteur et star d’Hollywood Jamie Foxx. (Les journaux ont défini l’occasion comme une « cérémonie rituelle de maturation spirituelle ».)

Dans un pays où l’austérité est la norme après des siècles de tradition calviniste, l’évènement de janvier dernier a généré un immense intérêt médiatique.

Plusieurs autres stars locales et internationales, dont le comédien hollandais Najib Amhali et le duo de DJ James et Ryan Marciano, pour en citer quelques-uns, se sont rendues au prestigieux hôtel Amstel, que le père de Noah, l’hôtelier Sabah Nissan, avait loué dans sa totalité.

Le rappeur juif Drake (Crédit : Cash Money Records/Youtube/JTA)
Le rappeur juif Drake (Crédit : Cash Money Records/Youtube/JTA)

Les rédacteurs du magazine Quote ont fait peu d’efforts pour masquer leur choc culturel, ajoutant le mot « bizarre » à un titre informant les lecteurs de l’objet de la visite de Foxx et Drake aux Pays-Bas.

« Oubliez l’investiture de Donald J. Trump. L’évènement le plus dingue de ce week-end a eu lieu à l’hôtel Amstel », pouvait-on lire.

Drake est cependant un habitué des bar-mitzvah. Le rappeur, qui a joué de sa double identité noire et juive dans un sketch de 2014 du « Saturday Night Live » sur sa propre cérémonie de rite de passage, semblait parfaitement à l’aise sur la scène de l’Amstel, où il a chanté « Hotline Bling » et « One Dance » en portant un manteau d’hiver.

Selon le quotidien Algemeen Dagblad, Drake a annulé son concert au Ziggo Dome d’Amsterdam pour être présent à la soirée de Noah. Sabah Nissan a cependant dit à Quote que l’annulation n’avait rien à voir avec la présence de Drake à sa fête familiale, mais que son équipement sonore était tout simplement arrivé trop tard pour l’autre concert. (Drake s’est finalement produit au Dome une semaine après. Il a également été vu le lendemain de la bar-mitzvah en train de dîner dans un restaurant japonais de la capitale hollandaise avec l’ancienne star du porno Rosee Divine, dont les fans aiment pour sa personnalité pétillante et la taille de ses fesses.)

Drake et le jeune bar-mitzvah, Noah Nissan, à la fête de ce dernier à Amsterdam, aux Pays-Bas, en janvier 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Drake et le jeune bar-mitzvah, Noah Nissan, à la fête de ce dernier à Amsterdam, aux Pays-Bas, en janvier 2017. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Les quelque 500 invités de la bar-mitzvah ont pu apprécier de se réveiller le lendemain matin dans l’un des hôtels les plus chers d’Amsterdam, Sabah Nissan ayant réservé des dizaines de chambres.

L’hôtel attire particulièrement la famille Nissan, qui y avait célébré la bar-mitzvah du frère de Noah, Joshua, en 2014.

Il est notable que les deux fêtes n’aient pas été organisées au Apollo Museum Hotel, possédé par Sabah Nissan, 49 ans, et qui possède un lien unique avec la famille.

Quand Nissan et sa famille sont arrivés aux Pays-Bas avec peu d’argent, réfugiés fuyant l’oppression de Saddam Hussein dans leur Irak natal, le service d’aide de la communauté juive hollandaise, JMW, avait installé pendant six mois la famille à l’Apollo Museum.

« C’est là que j’ai su : un jour, je serai le propriétaire de cet hôtel », avait-il déclaré au Het Parool en 2010.

La réussite des Nissan ne s’est pas faite sans controverse.

L'hôtel Amstel d'Amsterdam, aux Pays-Bas. (Crédit: capture d'écran YouTube)
L’hôtel Amstel d’Amsterdam, aux Pays-Bas. (Crédit: capture d’écran YouTube)

Selon le magazine d’investigation Vrij Nederland, Nissan a été jugé coupable d’avoir violé les lois tolérantes des Pays-Bas contre la vente de drogues douces tout en bâtissant un empire de restaurants, de cafés, et de magasins de vente de marijuana pendant les années 1990.

Pendant une enquête parlementaire de 1994 sur le crime international à Amsterdam, Nissan a été l’un des 16 hommes d’affaires « avec des débuts plus ou moins criminels et/ou des connections criminelles évidentes » qui étaient alors actifs dans le miteux Quartier rouge de la ville.

Nissan, qui s’exprime peu dans les médias et vit actuellement sur l’île espagnole d’Ibiza, a démenti ces accusations.

Suite à la frénésie médiatique déclenchée par la bar-mitzvah de son fils aux Pays-Bas, Nissan a accordé une rare interview à Quote, dans laquelle il a affirmé ne pas avoir payé Drake ou Foxx pour qu’ils soient présents. Nissan a déclaré qu’il connaissait Foxx depuis 17 ans, et que la star était déjà en Europe pour tourner en Hongrie.

« Je n’ai payé que le jet privé pour le faire venir et sa chambre d’hôtel », a déclaré Nissan.

Nissan a ajouté que Foxx était venu en tant qu’ami, pas comme artiste, et qu’il avait proposé à Drake de venir lui aussi. Cela ne signifie cependant pas que Nissan n’a pas dépensé d’argent pour toute cette soirée.

« Cela revient à ce qui est le plus important pour un Juif et un entrepreneur : vous devez économiser, économiser, et économiser encore, tout ce que vous pouvez pour la bar-mitzvah », a déclaré Nissan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...