Israël en guerre - Jour 254

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Dvir Karp, 46 ans, Stav Kimchi, 35 ans : Tués en essayant de protéger les enfants de Dvir

Assassinés dans leur maison par des terroristes du Hamas, au kibboutz Reim, le 7 octobre 2023

Dvir Karp et Stav Kimhi, assassinés par des terroristes du Hamas dans leur maison du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Dvir Karp et Stav Kimhi, assassinés par des terroristes du Hamas dans leur maison du kibboutz Reïm le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Dvir Karp, 46 ans, et sa compagne Stav Kimhi, 35 ans, ont été assassinés par des terroristes palestiniens du Hamas dans leur maison du kibboutz Reim le 7 octobre.

Ils protégeaient les enfants de Dvir, Daria et Lavi, lorsqu’ils ont été massacrés.

Les enfants ont été épargnés, et les terroristes ont écrit au rouge à lèvres sur le mur de leur maison : « Al-Qassam ne tue pas les enfants. »

Ce samedi-là, à 8h16, Dvir a envoyé un SMS à son ex-femme Reut pour l’informer du déchaînement du Hamas dans le kibboutz.

« Il y a des tirs nourris dans le kibboutz. »

« Des coups de feu ? Dans le kibboutz ? », a-t-elle répondu.

« Oui, on dirait bien », a déploré Dvir.

Moins de dix minutes plus tard, à 8h24, Daria, 10 ans, a pris le téléphone de son père : « Maman, c’est Daria. Papa a été assassiné. Stav aussi. À l’aide ! »

Daria et Lavi ont été secourus après 9 heures passées dans le mamad – la pièce sécurisée – et 24 heures après le début du cauchemar, ils ont enfin retrouvé leur mère.

Reut a déclaré au magazine La’Isha que Daria lui avait dit « que son père avait essayé d’attaquer les terroristes avec une hache pour essayer de les protéger, son frère et elle, mais que les terroristes l’avaient tué, ainsi que sa petite amie, Stav, qui essayait elle aussi de les protéger ».

Dvir, un chocolatier qui possédait sa propre boutique de chocolat et un café dans le kibboutz voisin Magen, a été présenté comme un passionné de chocolat depuis toujours et un personnage bien connu dans la région.

L’ami de Dvir, Avi Dabush, lui a rendu hommage sur Facebook.

« Un chocolatier doué qui a illuminé la région avec son café. Il était également très drôle, très attentionné et très proche des gens. C’était un personnage très connu et très aimé dans la région. »

Stav travaillait dans une salle de sport de la région d’Eshkol, qui l’a saluée comme une employée lumineuse et aimée.

« Comment se fait-il qu’une personne aussi pure ait perdu la vie d’une manière aussi cruelle ? », a écrit la salle de sport dans un message publié sur Facebook.

« Il ne fait aucun doute que tu as laissé ta marque ici, tu étais aimée de tous sans exception, des jeunes enfants qui venaient directement de l’école aux membres de longue date avec qui tu aimais passer du temps et partager tes connaissances. »

Ils ont ajouté qu’elle était particulièrement gentille avec les membres âgés. « Avec patience et respect, qu’il s’agisse d’une étreinte ou d’une conversation, la chère Stav était là. »

Yuval Abramovitz a écrit sur Facebook que chaque rencontre avec Dvir « incluait toujours la dégustation d’un chocolat de haute qualité qu’il fabriquait lui-même ».

« Dvir, merci pour tous les chocolats, les chips et les patates douces, ainsi que pour les mises à jour sur les derniers livres que tu avais lus sur la Seconde Guerre mondiale. Tragiquement, tu es aussi devenu un héros de guerre. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’est ensuivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.