Edelstein aux fêtards de Tel Aviv : Vous êtes responsables des morts à venir
Rechercher

Edelstein aux fêtards de Tel Aviv : Vous êtes responsables des morts à venir

Le ministre de la Santé a fustigé les centaines de personnes qui se sont rassemblées à Tel Aviv avant l'entrée en vigueur du couvre-feu national

Des fêtards participent à une fête à la veille de Pourim, à Tel Aviv, le 24 février 2021. (Capture d'écran : Twitter)
Des fêtards participent à une fête à la veille de Pourim, à Tel Aviv, le 24 février 2021. (Capture d'écran : Twitter)

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a sévèrement critiqué les fêtards de Tel Aviv jeudi matin, déclarant que ceux qui avaient pris part aux rassemblements de masse la veille, un jour avant le couvre-feu nocturne national imposé pour Pourim, étaient responsables des prochains cas de coronavirus et de décès en Israël.

Les fêtes de Pourim ayant été interdites cette année en raison des restrictions imposées aux rassemblements publics et du couvre-feu entre 20h30 et 5h du matin les jeudi, vendredi et samedi soirs, des fêtards auraient participé à plusieurs grandes fêtes mercredi soir.

Les images d’une fête devant le bar Albert 1943 de Tel Aviv ont fait leur chemin jusqu’aux médias sociaux, avec des centaines de personnes sans masque vues entassées ensemble, dansant dans la rue pendant que les propriétaires du bar leur vendaient de l’alcool.

« Nous avons vendu de l’alcool à emporter, ce qui est autorisé », a déclaré le propriétaire du bar à la Douzième chaîne. « La police est venue et nous a demandé de tout fermer, en prétendant que nous étions responsables de la foule. »

Lorsque les policiers sont arrivés, la plupart des fêtards se sont enfuis sans avoir été verbalisés.

« Ceux qui célèbrent ces fêtes de contamination doivent savoir qu’un pic d’infection sera enregistré à cause de vous, que les fermetures d’entreprises se feront à cause de vous, que la perte de vies humaines sera sur votre conscience », a déclaré un Edelstein furieux à la radio de l’armée.

« Reprenez vos esprits ! Il n’est pas trop tard », a-t-il plaidé.

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 10 février 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le responsable de la lutte contre le coronavirus, Nachman Ash, a également critiqué les « images scandaleuses de célébrations de masse et de rassemblements irresponsables » à Tel Aviv.

« La responsabilité est entre les mains des citoyens, et il est très regrettable qu’ils choisissent de se comporter ainsi de nos jours, alors que les chiffres de la morbidité sont encore élevés », a déclaré M. Ash dans un communiqué.

Mercredi, les ministres du cabinet ont approuvé un couvre-feu national nocturne pour Pourim afin d’empêcher les rassemblements pendant les vacances qui pourraient alimenter une résurgence des cas de coronavirus.

Les Israéliens ne pourront pas se déplacer à plus d’un kilomètre de leur domicile pendant les heures de couvre-feu. L’interdiction de faire des fêtes et d’accueillir des invités à la maison sera également en vigueur pendant le couvre-feu.

Des amendes de 500 shekels seront infligées à toute personne surprise en train de violer le couvre-feu, qui, selon une déclaration conjointe du bureau du Premier ministre et du ministre de la Santé, ne s’appliquera pas aux zones à majorité de résidents non juifs ni à Jérusalem-Est.

Des Israéliens achètent des costumes de Pourim à Tel Aviv, le 24 février 2021. (Miriam Alster/Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...