Ehud Olmert admet avoir commis « pas mal d’erreurs »
Rechercher

Ehud Olmert admet avoir commis « pas mal d’erreurs »

Cinq mois après sa sortie de prison, l'ex-Premier ministre défend son bilan de la deuxième guerre du Liban et publie un nouveau livre

L'ancien Premier ministre Ehud Olmert s'adressant aux anciens élèves de l'Unité des personnes protégées du Shin Bet en décembre 2017. (Crédit : capture d'écran de la Dixième chaîne)
L'ancien Premier ministre Ehud Olmert s'adressant aux anciens élèves de l'Unité des personnes protégées du Shin Bet en décembre 2017. (Crédit : capture d'écran de la Dixième chaîne)

L’ancien Premier ministre Ehud Olmert a récemment reconnu publiquement ses méfaits, cinq mois après sa libération de prison.

« Je suis prêt à faire face à mes erreurs, et j’en ai fait pas mal d’ailleurs, à la fois dans mes actions personnelles et dans mes actions publiques », a-t-il dit lors d’un rassemblement d’anciens élèves de l’Unité des personnes protégées du Shin Bet, en décembre, qui protège les Premiers ministres et autres hauts responsables, d’après une vidéo de l’événement diffusée par la Dixième chaîne samedi.

Olmert a parlé d’un nouveau livre qui devrait être publié prochainement. « Je ne peux pas ne pas reconnaître ces erreurs », a-t-il déclaré. « J’en parle dans le livre. Je ne veux épargner personne, y compris moi-même. »

Ehud Olmert, ancien Premier ministre, à sa libération de la prison Maasiyahu de Ramle, le 2 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Olmert, qui a occupé le poste de Premier ministre de 2006 à 2009, a été libéré le 2 juillet 2017, après avoir purgé 16,5 mois d’une peine de 19 mois pour abus de confiance et corruption dans deux condamnations de corruption distinctes.

Dans ses déclarations du mois dernier, il a également dit qu’il savait comment mieux partager les ressources de la nation et défendre son bilan dans la controversée Deuxième guerre du Liban de 2006.

« Beaucoup d’entre nous ont le sentiment que la répartition des ressources dans notre pays n’est pas à la hauteur de notre potentiel en tant que nation et nos réalisations et notre économie en tant que pays », a-t-il déclaré.

« C’est quelque chose qui doit changer, et je pense que je sais comment cela doit être fait. Je parle de cela dans le livre, les paramètres ou les priorités qui feront en sorte que la sécurité ne soit pas compromise – et la personne qui dit cela a été forcée à plusieurs reprises et dans un délai relativement court de prendre des décisions difficiles en matière de sécurité, et Dieu merci, le calme complet règne dans le nord depuis plus de 11 ans. Je ne pense pas qu’il y ait eu d’affrontement militaire entre nous et nos ennemis à aucun moment de l’histoire d’Israël qui nous ait donné une si longue période de stabilité et de calme. »

Le livre d’Olmert n’est pas encore sorti, mais il y est dit que la police et les procureurs de l’Etat sont à l’origine de ses procès pour corruption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...