El Al reporte ses vols alors que la grève générale se profile
Rechercher

El Al reporte ses vols alors que la grève générale se profile

La compagnie a avancé le décollage de plus de 20 vols prévus demain

Des avions de la compagnie nationale El Al sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 21 août 2014. (Crédit : Jack Guez/AFP)
Des avions de la compagnie nationale El Al sur le tarmac de l'aéroport international Ben Gurion, près de Tel Aviv, le 21 août 2014. (Crédit : Jack Guez/AFP)

El Al, la compagnie aérienne nationale, a modifié ses horaires de vol pour mercredi en prévision d’une grève générale qui affecterait le plus grand aéroport d’Israël.

Le syndicat de travailleur Histadrout a annoncé qu’il commencerait une grève illimitée à partir de mercredi, en raison de l’échec des négociations avec le ministère des Finances sur les salaires du service public.

Afin de minimiser les nuisances des passagers, la compagnie a avancé le décollage de plus de 20 vols prévus tôt demain matin à avant 6h00, heure où la grève commencera officiellement.

Tous les passagers dont les vols étaient prévus mercredi doivent venir à l’aéroport au moins trois heures avant le nouvel horaire de déport, à la demande de la compagnie.

La compagnie a déclaré que les horaires mis à jour resteraient en vigueur même si la grève est évitée à la dernière minute.

Les chrétiens de Terre Sainte ont exhorté les syndicats israéliens à ne pas paralyser l’aéroport de Tel-Aviv pour laisser les pèlerins célébrer Noël en Terre Sainte.

« J’ai contacté le bureau du chef de la Histadrout (la fédération israélienne des travailleurs, NDLR) pour leur demander de faire une exception à l’aéroport », a indiqué dans un communiqué Wadie Abou Nassar, porte-parole de groupes chrétiens de Terre Sainte.

Et cela, « pour ne pas porter atteinte aux milliers de pèlerins chrétiens qui doivent arriver pour Noël et pour les centaines de chrétiens en Israël qui prévoient de voyager à l’étranger », a-t-il expliqué.

La Histadrut a prévenu qu’à moins d’un accord salarial de dernière minute avec les autorités israéliennes, ses membres –dont des employés de l’aéroport international Ben-Gurion, du gouvernement, des hôpitaux, des écoles et des transports publics– arrêteraient le travail à 04H00 GMT mercredi matin.

La Histadrout réclame une hausse des salaires des fonctionnaires, tandis que le gouvernement argue qu’en raison d’une inflation négative cette année, le pouvoir d’achat des actifs a augmenté.

Les autorités envisageraient d’augmenter les salaires les plus bas mais les négociations ne semblaient pas prêt d’aboutir mardi.

AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...