Elkin annule la visite d’un cimetière arabe organisée par une association de gauche
Rechercher

Elkin annule la visite d’un cimetière arabe organisée par une association de gauche

L'organisation interconfessionnelle Emek Shaveh maintient la visite du site historique de Mamilla, et dénonce les “désinformations” et les “mensonges” à son encontre

Le cimetière de Mamilla, devant la Vieille Ville de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Yoninah/CC BY-SA/WikiCommons)
Le cimetière de Mamilla, devant la Vieille Ville de Jérusalem. Illustration. (Crédit : Yoninah/CC BY-SA/WikiCommons)

Zeev Elkin, le ministre des Affaires de Jérusalem, a annulé la visite d’un cimetière de la ville, qui était organisée par une association interconfessionnelle de gauche.

Yonathan Mizrachi, ancien archéologue de l’Autorité israélienne des Antiquités et fondateur de Emek Shaveh, devait guider des visites du cimetière musulman de Mamilla ce week-end, dans le cadre d’un évènement interconfessionnel organisé par Open House Jerusalem, un festival qui a lieu du 26 au 28 octobre et propose des visites dans toute la capitale.

Emek Shaveh a déclaré dans un communiqué publié mardi qu’Elkin avait annulé sa participation après des accusations portées contre le festival par des militants de droite. Le communiqué indique que ces allégations sont « complètement fausses… et se basent sur des désinformations et des mensonges. »

Elkin a cité ces accusations pour justifier sa décision d’annuler la visite.

Yonathan Mizrachi, directeur d'Emek Shaveh, association d'archéologie interconfessionnelle de gauche. (Crédit : autorisation)
Yonathan Mizrachi, directeur d’Emek Shaveh, association d’archéologie interconfessionnelle de gauche. (Crédit : autorisation)

« Nous ne sommes pas prêts à accepter que le gouvernement subventionnent ceux qui prétendent que les fouilles archéologiques financées par l’État dans la Cité de David ou dans la Vieille Ville sont comparables aux tunnels du Hamas, et qu’un représentant de l’organisation qu’il dirige soit interviewé pour des films réalisés par le Mouvement islamique, qui incite [à la violence] contre l’État d’Israël », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Emek Shaveh a indiqué que la visite était maintenue, mais sans le soutien du festival Open House.

Le cimetière de Mamilla, situé à l’extérieur de la Vieille ville, était utilisé comme lieu de sépulture musulman au XIe siècle. Il était en service jusqu’en 1927, date à laquelle il a été classé site historique.

En plus des tombes musulmanes, il compte des milliers de tombes de chrétiens et de croisés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...