Émouvant hommage des Rivlin à Leonard Cohen, un « géant de la création »
Rechercher
Il savait ‘comment accompagner l’Etat d’Israël sur le champ de bataille comme dans les moments de croissance’

Émouvant hommage des Rivlin à Leonard Cohen, un « géant de la création »

Rivlin : Il a rajouté une émotion profonde dans nos vies. ‘Dance Me to the End of Love’ a bercé tant de moments de ‘notre vie en tant que couple et en tant que famille’

Leonard Cohen (Crédit : CC BY 2.0)
Leonard Cohen (Crédit : CC BY 2.0)

Le président israélien Reuven Rivlin et son épouse Nechama ont rendu vendredi un hommage chaleureux et personnel au chanteur et poète juif canadien Leonard Cohen, l’honorant en tant qu’artiste les ayant profondément touchés au niveau individuel et en tant que contributeur important à la culture juive.

“Ce matin, nous nous sommes regardés l’un et l’autre et nous avons eu la mêmes pensée : ‘Dance Me to the End of Love’ a bercé tant de moments de notre existence en tant que couple et en tant que famille”, a écrit le premier couple d’Israël sur la page Facebook de Rivlin.

“Il a ajouté, comme dans tant de ses chansons, et un esprit et une profondeur pleins d’émotions dans nos vies quotidiennes”, ont-ils écrit.

Cohen, le musicien et poète chargé d’histoire et salué comme étant l’un des artistes les plus visionnaires de sa génération est décédé à l’âge de 82 ans, a annoncé jeudi son producteur.

“Quelle tristesse de devoir nous séparer de cet homme dont la voix et le visage nous ont accompagnés depuis de si nombreuses années. Géant de la création, ouvert à tous, il savait également comment accompagner l’Etat d’Israël sur les champs de bataille et aux moments de croissance », a écrit Rivlin.

Cohen était venu donner un concert dorénavant célèbre devant les troupes israéliennes au cours des journées les plus sombres de la guerre de Yom Kippour en 1973.

Le président Reuven Rivlin et sa femme Nechama visitant le Russian National Library en Russie, le 16 mars 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)
Le président Reuven Rivlin et sa femme Nechama visitant le Russian National Library en Russie, le 16 mars 2016 (Crédit : Mark Neyman / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également salué en Cohen un « artiste de talent et un Juif chaleureux qui adorait la population et l’état d’Israël ».

“Je n’oublierai jamais la manière dont il est venu pendant la guerre de Yom Kippour chanter pour nous soldats, parce qu’il sentait qu’il était notre partenaire”, a tweeté Netanyahu, qui lui-même était militaire et sur le front à l’époque.

Le président Rivlin a également rendu hommage à Cohen pour n’avoir jamais changé son « nom manifestement juif » pour plaire aux autres, comme tant d’autres artistes ont pu le faire dans le show business.

Un hommage à Cohen – qui avait grandi à Montréal mais vivait en Californie à la fin de sa vie – sera rendu lors d’un service privé à Los Angeles à une date ultérieure.

La famille de Cohen était née d’une rencontre dans la communauté juive de Montréal. Il avait commencé sa carrière en tant que poète avant de se tourner, à contrecoeur vers la musique et d’écrire certaines des chansons les plus réfléchies et les plus connues de sa génération, dont “Hallelujah”, le titre spirituel qui a été si souvent repris.

“Leonard Cohen continuera à danser à côté de nous jusqu’à ‘The End of Love.’ Merci de nous avoir tant enrichi’, dit encore le post du président, qui est signé “Nechama et Rubi.”

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...