Rechercher

En Iran, l’armée dévoile une base souterraine de drones

L'Iran est accusé d'utiliser des drones et des missiles pour attaquer les forces américaines et les navires liés à Israël dans le Golfe, afin de déstabiliser la région

Le chef de l'armée iranienne, le major général Abdolrahim Mousavi, et le chef d'état-major des forces armées iraniennes, le major général Mohammad Bagheri, visitent un site souterrain avec des drones dans un lieu non divulgué en Iran, le 28 mai 2022. (Capture d'écran : Twitter)
Le chef de l'armée iranienne, le major général Abdolrahim Mousavi, et le chef d'état-major des forces armées iraniennes, le major général Mohammad Bagheri, visitent un site souterrain avec des drones dans un lieu non divulgué en Iran, le 28 mai 2022. (Capture d'écran : Twitter)

La télévision d’Etat iranienne a diffusé samedi pour la première fois des images d’une base souterraine de drones appartenant à l’armée de l’air, située dans les montagnes de Zagros dans l’ouest de l’Iran.

L’Iran est accusé par les Etats-Unis et Israël, ses ennemis jurés, d’utiliser des drones et des missiles pour attaquer les forces américaines et les navires liés à Israël dans le Golfe, afin de déstabiliser la région.

En octobre 2021, Washington a imposé des sanctions visant le programme de drones de l’Iran accusé de fournir ces armes à ses alliés au Moyen-Orient, comme le Hezbollah libanais, les Houthis au Yémen et le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza.

« Plus d’une centaine de drones de combat, de reconnaissance et de destruction sont dans la base située au cœur des montagnes de Zagros », a indiqué le journaliste à la télévision.

Il n’a pas précisé la localisation exacte de la base mais affirmé avoir « volé en hélicoptère » pendant « près de 40 minutes » depuis la ville de Kermanshah (ouest) pour y arriver.

La télévision a montré le général Mohammad Bagheri, chef d’état-major des forces armées, et le commandant de l’armée, Abdolrahim Moussavi, visitant la base.

Le major-général Mohammed Hussein Afchardi connu sous le nom de Mohammed Hussein Bagheri est le commandant en chef du Corps des Gardiens de la révolution islamique qui occupe actuellement la position militaire la plus haute disponible en Iran, le chef d’état-major des Forces armées iraniennes. (Capture d’écran Twitter)

Le général Moussavi a affirmé que la base se trouvait à « plusieurs centaines de mètres sous terre ».

Selon la télévision, le drone « stratégique » Kaman-22 d’une portée d’au moins 2.000 km et équipé d’un missile de croisière d’une portée de 200 km fait partie des drones sur cette base.

L’Iran a commencé à développer des programmes de drones dans les années 1980 lors de la guerre Iran-Irak (1980-1988).

« L’armée développe rapidement ses capacités dans le domaine des drones » et oeuvre pour « fabriquer de nouveaux drones pour des missions diverses », a déclaré le général Bagheri.

« Il ne fait aucun doute que les forces armées iraniennes sont la première puissance régionale en matière de drones vu leurs capacités », a affirmé de son côté M. Moussavi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...