Enquête sur un magasin uruguayen qui vendait des objets nazis
Rechercher

Enquête sur un magasin uruguayen qui vendait des objets nazis

Le magasin de Montevideo propose des uniformes de camps de concentration, des exemplaires de “Mein Kampf”

Des objets nazis dans un magasin uruguayen. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des objets nazis dans un magasin uruguayen. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un magasin spécialisé dans les articles historiques et militaires a fait les gros titres en Uruguay pour avoir vendu un uniforme de prisonnier de camp de concentration, avec l’étoile jaune de David.

Bien que l’uniforme soit l’objectif principal de l’enquête policière lancée pendant le week-end, le magasin, situé dans un centre commercial fréquenté du centre de Montevideo, vend aussi d’autres articles nazis, comme des exemplaires de « Mein Kampf » d’Adolf Hitler.

« Exposer pour la vente n’est pas la même chose qu’exposer dans un musée », a déclaré Juan Faroppa, président de l’institut national des droits de l’homme et de la défense du peuple, qui a ajouté que l’enquête sur le magasin s’inscrivait dans le cadre de la loi racisme, xénophobie et discrimination.

Kamuflados en Kombate, ou camouflé au combat, vend environ 300 articles militaires et historiques des Première et Seconde Guerres Mondiales et d’autres conflits. Des articles utilisés par les armées américaines, chinoises et allemandes sont également en vente.

L’uniforme polémique est une réplique fournie par un vendeur international et était en vente jusqu’à ce qu’un client local ne l’achète pour une pièce de théâtre, a déclaré le propriétaire du magasin, Luis O’Neill.

L’Uruguay, un petit pays d’Amérique du Sud situé entre le Brésil et l’Argentine, compte une population juive de 12 000 habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...