Erdan à Odeh : « votre place n’est pas à la Knesset, mais en prison »
Rechercher

Erdan à Odeh : « votre place n’est pas à la Knesset, mais en prison »

Le chef du troisième parti de la Knesset, - la Liste arabe unie - a pris part à une conférence du FPLP et du FDLP, que la police a interrompue

Le député de la Liste arabe unie Ayman Odeh (au centre) se dispute avec la police lors d'un événement à Jérusalem-Est organisé par le Front populaire pour la libération de la Palestine et le Front démocratique pour la libération de la Palestine, le 18 juin 2018. (Capture d'écran : Twitter)
Le député de la Liste arabe unie Ayman Odeh (au centre) se dispute avec la police lors d'un événement à Jérusalem-Est organisé par le Front populaire pour la libération de la Palestine et le Front démocratique pour la libération de la Palestine, le 18 juin 2018. (Capture d'écran : Twitter)

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a appelé lundi à l’ouverture d’une enquête criminelle sur le chef d’un parti politique arabe israélien qui a assisté à une conférence organisée par deux groupes terroristes palestiniens.

La conférence à Jérusalem-Est, organisée par le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le Front démocratique de libération de la Palestine (FCLP), a été interrompue par la police après qu’une injonction a été émise par le chef de la police de Jérusalem. Six personnes ont été appréhendées et une personne a été arrêtée.

Le FPLP et le FDLP, deux composantes de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), sont responsables d’un certain nombre d’attentats terroristes meurtriers en Israël qui se sont produits ces dernières années.

Parmi les participants à l’événement, il y avait le député Ayman Odeh, qui dirige le parti de la Liste arabe unie. « Ils seront vaincus et Jérusalem restera avec son peuple, inébranlable, victorieuse et capitale de la Palestine », peut-on le voir dire à la police dans une vidéo de la conférence.

M. Erdan a déclaré qu’il demanderait immédiatement au procureur général Avichai Mandelblit d’ouvrir une enquête sur Odeh pour avoir aidé une organisation terroriste reconnue.

Le ministre de la Sécurité publique et des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, lors d’une conférence du Likud à Lod, le 31 décembre 2017 (Tomer Neuberg / Flash90)

« Odeh a fourni une fois encore un exemple de son comportement en tant qu’ennemi de l’État, soutien et complice des activités d’organisations terroristes », a déclaré M. Erdan.

« Député Odeh, votre place n’est pas à la Knesset, mais en prison », a-t-il ajouté.

Le commandant de la police de Jérusalem, Yoram Halevi, a ordonné que la conférence soit interrompue quand les services de renseignement ont fait savoir que les groupes terroristes organisaient la conférence, a indiqué la police.

La police ne saurait en aucun cas permettre qu’un événement organisé par des groupes terroristes ait lieu, est-il indiqué dans un communiqué.

Odeh et les députés de la Liste arabe unie ont souvent été la cible de députés de droite, qui les accusent de se ranger du côté des organisations terroristes palestiniennes.

Le mois dernier, Odeh a soulevé la colère après s’être confronté à la police devant la chambre d’hôpital d’un activiste arabe israélien dont le genou aurait prétendument été brisé par un policier lors de son arrestation au cours d’une manifestation contre la riposte d’Israël aux affrontements menés par le Hamas à la frontière de Gaza. La vidéo de l’incident montre Odeh en train de traiter un policier de « minable ».

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman, qui s’oppose souvent à la Liste arabe unie, a qualifié Odeh de « terroriste » après l’incident et a déclaré que les députés du parti devraient être en prison. Il a également qualifié Odeh et ses collègues de « cinquième colonne » et a déclaré qu’ils devraient être mis « hors-la-loi » pour leur soutien à la manifestation de solidarité avec Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...