Erdan : pas besoin de mesure pour faire taire les mosquées
Rechercher

Erdan : pas besoin de mesure pour faire taire les mosquées

Pour le ministre de la Sécurité publique, les lois déjà existantes sur la pollution sonore sont suffisantes ; les élus pourront sans doute retourner sur le mont du Temple

Marissa Newman est la correspondante politique du Times of Israël

Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset, le 9 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Gilad Erdan, ministre de la Sécurité intérieure, pendant une réunion de la commission des Affaires internes de la Knesset, le 9 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a suggéré lundi que le projet de loi visant à faire taire les mosquées de nuit est inutile, déclarant qu’il existe déjà des lois contre la pollution sonore, largement inappliquées, qui seraient « certainement » suffisantes pour arrêter les appels à la prière dérangeant les résidents d’Israël.

Erdan a déclaré qu’il « n’y a pas d’application suffisante », et a annoncé avoir évoqué la question avec le chef de la police.

Il a également appelé au dialogue entre les politiques et les dirigeants musulmans afin d’obtenir des accords pour baisser le volume des appels à la prière, plutôt que d’imposer une solution par la législation.

Il répondait à une question de la députée de l’Union Sioniste Yael Cohen-Paran.

Le député du Likud Yehuda Glick pendant une conférence sur le renforcement de la relation entre le peuple juif et le mont du temple, à la Knesset, le 7 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le député du Likud Yehuda Glick pendant une conférence sur le renforcement de la relation entre le peuple juif et le mont du temple, à la Knesset, le 7 novembre 2016. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Erdan a aussi été interrogé par le député du Likud Yehuda Glick sur l’interdiction actuelle faite aux législateurs d’aller visiter le mont du Temple.

« Récemment, il y a eu un changement sur le sujet, a-t-il déclaré. La police israélienne pense que les visites peuvent reprendre », avec certaines restrictions.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...