Rechercher

Exclue d’un tournoi de squash en Malaisie, l’équipe d’Israël envisage un procès

Le responsable de l'organisation malaisienne de squash a affirmé que son pays ne sera pas en mesure de garantir la sécurité des joueurs israéliens, suscitant un tollé à Jérusalem

Illustration : Le joueur de squash israélien Daniel Poleshchuk, le 26 décembre 2012.(Moshe Shai/Flash90)
Illustration : Le joueur de squash israélien Daniel Poleshchuk, le 26 décembre 2012.(Moshe Shai/Flash90)

JTA – L’Association israélienne de squash a déclaré qu’elle poursuivrait la Fédération mondiale de squash si l’organisation ne s’assure pas que l’équipe puisse participer aux championnats du monde prévus le mois prochain en Malaisie.

Israël et la Malaisie n’entretiennent pas de relations diplomatiques et les Israéliens n’ont pas le droit de se rendre dans ce pays d’Asie du Sud. L’ancien Premier ministre malaisien Mahathir Mohamad a déclaré un jour qu’il était « heureux d’être étiqueté antisémite ».

La compétition, qui débute le 7 décembre, devait initialement se tenir en Nouvelle-Zélande, mais a été déplacée en Malaisie en raison des restrictions imposées par le COVID-19 en Nouvelle-Zélande.

En réponse à une demande du président de la Fédération mondiale de squash, Gerard Monteiro, le responsable de l’organisation malaisienne de squash, a déclaré que le pays « ne serait pas en mesure de garantir la sécurité et le bien-être [des joueurs israéliens]. »

Aviv Bushinsky, président de l’organisation israélienne, a suggéré de déplacer la compétition en Israël.

L’élu de Kakhol lavan Chili Tropper à la Knesset le 29 avril 2019 (Noam Revkin Fenton/Flash90)

« Je trouve impossible de croire que dans cette ère moderne, il y ait encore une place pour la discrimination, ainsi que pour le mélange de considérations politiques et de sport », a déclaré le ministre israélien des Sports et de la Culture, Chili Tropper, dans un communiqué.

En 2019, l’Association paralympique internationale a retiré à la Malaisie le droit d’accueillir la compétition cette année-là après que le pays a refusé d’autoriser les athlètes israéliens à participer.

Si l’affaire n’est pas résolue, l’équipe israélienne prévoit de poursuivre la Fédération mondiale de squash devant le Tribunal arbitral du sport, un tribunal indépendant.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...