Explosion devant l’ambassade israélienne à New Delhi
Rechercher

Explosion devant l’ambassade israélienne à New Delhi

Pas de blessés ; l'explosion semble avoir été causée par un petit engin explosif improvisé ; Israël renforce la sécurité de ses représentations à l'étranger

Des policiers montent la garde près de l'ambassade d'Israël après une explosion dans la ville de New Delhi, en Inde, le vendredi 29 janvier 2021. (Crédit : AP Photo / Rishi Lekhi)
Des policiers montent la garde près de l'ambassade d'Israël après une explosion dans la ville de New Delhi, en Inde, le vendredi 29 janvier 2021. (Crédit : AP Photo / Rishi Lekhi)

Une explosion à l’extérieur de l’ambassade d’Israël à New Delhi, en Inde, a causé de légers dommages sur plusieurs voitures sans faire de blessés, a rapporté la police indienne.

Dans un communiqué, celle-ci a évoqué « un engin de ‘très faible intensité’ qui a fait voler en éclats les vitres de trois voitures avoisinantes près de la mission israélienne.

Le quartier a été bouclé et des policiers, démineurs et spécialistes de l’anti-terrorisme ont été dépêchés sur les lieux. Les autorités ont ouvert une enquête.

« Les premiers éléments suggèrent une tentative malveillante de créer la sensation », ajoute le communiqué de la police indienne.

Selon des informations de presse, l’explosion s’est produite vers 17H05 (11H35 GMT) et l’engin, enveloppé dans un sac plastique, aurait été dissimulé dans un bac à fleurs sur le trottoir près de l’ambassade.

Les autorités israéliennes traitent l’explosion comme une attaque présumée, a appris le Times of Israël, et renforcent les mesures de sécurité dans ses missions à travers le monde.

La police bloque une rue après une explosion près de l’ambassade d’Israël à New Delhi, le 29 janvier 2021. (Crédit : Sajjad HUSSAIN / AFP)

Le ministère israélien des Affaires étrangères a confirmé qu’il n’y avait aucune victime et que l’ambassade n’avait subi aucun dommage.

« L’incident fait l’objet d’une enquête de la part des autorités indiennes qui sont en contact avec les responsables israéliens concernés », a déclaré le ministère. « Le ministre des Affaires étrangères est tenu informé et a ordonné que toutes les mesures de sécurité nécessaires soient prises. »

Gabi Ashkenazi, ministre des Affaires étrangères, s’est entretenu avec son homologue indien Subrahmanyam Jaishankar.

« Le ministre indien m’a assuré que les autorités indiennes étaient attachées à la sécurité de tout le personnel diplomatique israélien et continueront d’agir avec résolution pour localiser toutes les personnes impliquées dans l’explosion », a tweeté Ashkenazi, ajoutant avoir remercié son homologue « et promis une coopération totale et toute aide requise d’Israël ».

Dans le même temps, Ajit Doval, conseiller indien à la sécurité nationale, a appelé son homologue israélien Meir Ben-Shabbat pour le tenir informé de l’enquête.

Ben-Shabbat a fait passer un message du Premier ministre Benjamin Netanyahu au Premier ministre indien Narendra Modi selon lequel Israël « est pleinement convaincu que les autorités indiennes enquêteront avec succès sur l’incident et protégeront les Israéliens et les Juifs », a déclaré le bureau du Premier ministre.

Sanjeev Singla, ambassadeur indien en Israël, a lui appelé Alon Ushpiz, directeur général du ministère des Affaires étrangères, et a déclaré que l’Inde avait promis de fournir toute l’aide nécessaire.

Les représentations israéliennes se trouvent en état d’alerte dans le monde entier suite à l’assassinat du père du nucléaire iranien en novembre dernier. Téhéran avait alors accusé Israël et promis de se venger.

En 2012, l’épouse de l’attaché israélien de la défense en poste en Inde avait été légèrement blessée après qu’un motocycliste ait fixé une bombe sur sa voiture près de l’ambassade. L’Iran avait été soupçonné.

La voiture qui transportait Tal Yehoshua Koren brûle devant l’ambassade d’Israël à New Delhi, en février 2012. (Joji Philip Thomas via Twitter)

Une série de tentatives d’attaques contre des cibles israéliennes à travers le monde avait alors été attribuée à l’Iran. Le même jour que l’explosion de New Delhi, une bombe avait été découverte sur la voiture d’un diplomate israélien dans l’ancienne république soviétique de Géorgie. Le lendemain, trois Iraniens avaient accidentellement fait exploser leur maison en Thaïlande.

Selon les rumeurs, ces incidents venaient en réponse aux éliminations présumées par Israël de plusieurs scientifiques nucléaires iraniens alors que Jérusalem luttait pour affaiblir le programme nucléaire iranien.

Ce vendredi marque le 29e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Israël et l’Inde en 1992. L’Inde et Israël entretiennent des relations cordiales, New Delhi étant devenu l’un des principaux acheteurs d’équipements de défense israéliens. Le Premier ministre indien Narendra Modi s’est rendu en Israël en 2017 et son homologue israélien Benjamin Netanyahu est venu en Inde l’année suivante.

En mars 2018, un Boeing d’Air India en provenance de New Delhi avait été le premier avion effectuant un vol commercial à destination d’Israël à être passé par l’espace aérien saoudien.

L’explosion de vendredi s’est produite à 1,4 kilomètre de l’endroit où le Premier ministre Narendra Modi ainsi que des responsables gouvernementaux et militaires participaient à une cérémonie militaire.

Un important dispositif de sécurité est actuellement déployé dans la capitale indienne en raison des manifestations d’agriculteurs contre des réformes. Le mouvement de protestation qui affecte New Delhi depuis plus de huit semaines s’est tendu cette semaine et des affrontements ont éclaté vendredi entre des centaines d’agriculteurs et des opposants à leur mouvement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...