Fabius : « on n’est pas au bout de la discussion » sur le nucléaire
Rechercher

Fabius : « on n’est pas au bout de la discussion » sur le nucléaire

"Il faut que l'accord soit vérifiable, solide, robuste et aujourd'hui nous n'avons pas encore ces garanties," a déclaré le ministre des Affaires étrangères français

Capture d’écran Laurent Fabius sur le plateau de l'émission de Jean-Jacques Gourdin -  en 2015 (Crédit : YouTube)
Capture d’écran Laurent Fabius sur le plateau de l'émission de Jean-Jacques Gourdin - en 2015 (Crédit : YouTube)

Les grandes puissances ne sont « pas encore au bout de la discussion » avec Téhéran sur le nucléaire iranien, à trois semaines de l’échéance fixée pour aboutir, a relevé jeudi le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

« Normalement la discussion doit finir le 30 juin. On n’est pas encore au bout de la discussion », a déclaré le chef de la diplomatie française sur BFMTV et la radio RMC.

« Si on veut être sûr que l’accord est solide, il faut qu’on puisse vérifier les sites (…) On n’a pas encore cette certitude. C’est un des points sur lesquels nous discutons », a souligné Laurent Fabius.

« Il faut que l’accord soit vérifiable, solide, robuste et aujourd’hui nous n’avons pas encore ces garanties », a-t-il ajouté.

La question des inspections internationales des sites nucléaires iraniens, notamment militaires, est l’un des points les plus délicats des négociations engagées entre Téhéran et le groupe P5 + 1 (Etats-Unis, Grande-Bretagne, Chine, Russie, France et Allemagne).

L’Iran et les grandes puissances, engagés depuis plus de 20 mois dans d’intenses tractations, ont conclu en avril à Lausanne un accord intermédiaire censé être finalisé au 30 juin.

L’accord final doit garantir le caractère uniquement pacifique du programme nucléaire de Téhéran, soupçonné de cacher un volet militaire, et lever en contrepartie les sanctions internationales qui étouffent l’économie du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...