Fin de grève en vue chez les pilotes d’El Al
Rechercher

Fin de grève en vue chez les pilotes d’El Al

La fin d'une pratique qui permettait aux pilotes de long-courriers de ne pas avoir à travailler sur le vol retour et de voyager en classe affaires pour revenir en Israël avait déclenché la grève

Un avion de la compagnie aérienne El Al. Illustration. (Crédit : Flash90)
Un avion de la compagnie aérienne El Al. Illustration. (Crédit : Flash90)

La direction et les pilotes de la compagnie aérienne israélienne El Al devaient signer lundi un accord qui mettra fin à une grève perlée de plusieurs jours, a annoncé la centrale syndicale Histadrout.

Le mouvement des pilotes a provoqué l’annulation d’une quinzaine de vols et de sérieux retards au cours des deux semaines passées.

Il a été déclenché à la suite de la décision de la direction de mettre fin à une pratique qui permettait aux pilotes de long-courriers de ne pas avoir à travailler sur le vol retour et de voyager en classe affaires pour revenir en Israël.

La direction accusait aussi les pilotes d’allonger volontairement le temps de vol entre Tel-Aviv et New York pour dépasser les 12 heures consécutives de travail et obtenir ainsi un bonus.

Selon l’accord conclu sous les auspices de la puissante centrale syndicale Histadrout, les pilotes renoncent à perturber les vols et acceptent de raccourcir leur séjour à l’étranger pour les vols longue distance.

En échange ils obtiennent une augmentation de 7,35 % de leur salaire et la direction s’engage à ne plus affréter, sauf urgence, des avions de compagnies étrangères comme cela a été le cas pendant la grève.

« Cet accord va permettre de mettre fin à la crise. Direction et employés vont coopérer pour faire fonctionner la compagnie de façon tout à fait normale », a indiqué Avi Nisenkorn, secrétaire général de la Histadrout dans un communiqué.

Le chiffre d’affaires d’El Al pour les neuf premiers mois de l’année s’est élevé à 1.578 millions de dollars, un niveau comparable à celui de la même période de 2015, tandis que les bénéfices bruts ont légèrement baissé sur la même période à 322 millions de dollars contre 364 millions, selon la compagnie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...