Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Floride : « Le Journal d’Anne Frank-Roman graphique » retiré d’un lycée

Le porte-parole du district scolaire a estimé que le livre n'était pas "approprié" à l'âge des élèves ; il a été retiré de la bibliothèque parce qu'il minimiserait la Shoah

'Anne Frank, "Roman Graphique". (Crédit : Ari Folman)
'Anne Frank, "Roman Graphique". (Crédit : Ari Folman)

JTA — Un lycée public de Floride a enlevé de sa bibliothèque une édition illustrée du « Journal d’Anne Frank ». C’est la deuxième fois que cette édition du célèbre ouvrage sur la Shoah fait les frais des conservateurs qui cherchent à faire disparaître des écoles les livres qu’ils jugent inappropriés.

Le bureau du principal de la Vero Beach High School, un lycée situé dans une localité de la côte Est de la Floride, a récemment pris la décision d’enlever « Le Journal d’Anne Frank – Roman Graphique » des rayonnages de sa bibliothèque, selon Cristen Maddux, porte-parole du district scolaire du comté d’Indian River. Maddux a déclaré à JTA que l’établissement avait considéré que le livre n’était « pas approprié à l’âge des élèves ».

L’année dernière, un district scolaire du Texas avait ordonné à ses bibliothèques d’enlever le même livre avant de changer d’avis, une semaine plus tard, face à une vague d’indignation. Parmi les autres ouvrages sur la Shoah qui ont récemment disparu des écoles publiques, « Maus », d’Art Spiegelman, qu’un district du Tennessee avait enlevé du programme scolaire de ses collèges, l’année dernière et « Pardonne-lui », écrit par Jodi Picoult, qui a disparu des établissements d’un district de Floride, le mois dernier, après les plaintes de parents.

La suppression du « Journal d’Anne Frank – Roman Graphique » à la Vero Beach High School a été décidée suite à une plainte d’au moins d’un parent affilié au groupe activiste conservateur Moms For Liberty, un parent habitant le district, selon le Treasure Coast News, une publication locale. Dans sa plainte, le parent aurait fait savoir que le livre « n’est pas une vraie adaptation de la Shoah ».

Un sentiment qui a été partagé par le district, explique Maddux à JTA. « Ce n’est pas le véritable journal d’Anne Frank », commente-t-elle. « C’est un roman de fiction qui contient certains contenus inappropriés ». Elle ajoute que le livre « a été enlevé de la bibliothèque parce qu’il minimise la Shoah », ajoutant que « les bibliothèques du district ont actuellement des récits factuels du Journal d’Anne Frank ».

Reconnaissant qu’elle n’a pas lu le livre, Maddux note qu’elle ignore en réalité quels sont les « contenus inappropriés » qui ont été mis en cause.

Dans un communiqué transmis à JTA sur les difficultés rencontrées par cette adaptation graphique aux États-Unis, le Fonds Anne Frank, la fondation qui contrôle les droits du livre et dont le siège se situe en Suisse, a indiqué qu’elle était « inquiète, de manière générale, face à l’ignorance, à la relativisation de la Shoah et face au négationnisme qui sont actuellement en recrudescence, en particulier aux États-Unis ».

La fondation a aussi défendu l’inclusion des écrits originaux de Frank, disant que « nous considérons que la lecture d’un livre écrit par une adolescente de douze ans est appropriée pour les autres jeunes du même âge ».

« Le Journal d’Anne Frank – Roman Graphique » est sorti en 2018 avec l’autorisation du Fonds Anne Frank. Adapté par le réalisateur israélien Ari Folman et par l’illustrateur par David Polonsky qui ont voulu s’adresser aux jeunes lecteurs, le livre condense les écrits du journal intime de manière à offrir une version résumée de sa vie réelle. S’il contient certains dialogues qui ont été inventés et quelques scènes surréalistes, les reproductions du journal intime d’origine restent fidèles aux mots de la jeune écrivaine.

Le livre avait attiré l’attention pour sa reproduction de passages du journal d’Anne Frank qui avaient été supprimés dans sa publication originale, en 1947 (le journal avait été publié en anglais pour la toute première fois en 1952).

Réintroduits dans les nouvelles éditions du journal dès les années 1980 – et publiés en anglais en 1995 – ces passages sont relatifs aux sentiments d’attraction latents éprouvés par l’adolescente à l’égard d’une autre jeune fille de son âge et à une description de son propre appareil génital. Un parent relevant d’un autre district scolaire de Floride a déclaré à JTA avoir porté plainte pour que l’ouvrage ne soit plus proposé dans les écoles en raison de ces passages.

Il y a eu, en Floride en particulier, un certain nombre de livres qui ont été retirés des bibliothèques des établissements scolaires alors que le gouverneur républicain Ron DeSantis a signé une législation donnant aux parents le pouvoir de s’opposer aux contenus utilisés dans les écoles, en tenant pour responsables les enseignants les rendant accessibles aux élèves.

DeSantis a aussi signé une législation rendant l’enseignement de la Shoah et l’éducation à l’antisémitisme obligatoires dans son état.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.