Fontainebleau : 67 tombes profanées par des croix gammées
Rechercher

Fontainebleau : 67 tombes profanées par des croix gammées

Le cimetière juif, situé à côté du cimetière principal de la ville, n'a pas été profané, selon le parquet, qui a ouvert une enquête pour "dégradation de sépultures"

Le cimetière municipal de Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 28 décembre 2020, où des tombes ont été profanées par des croix gammées. (Crédit : Frédéric Valletoux / Twitter)
Le cimetière municipal de Fontainebleau (Seine-et-Marne), le 28 décembre 2020, où des tombes ont été profanées par des croix gammées. (Crédit : Frédéric Valletoux / Twitter)

Une soixantaine de tombes du cimetière municipal de Fontainebleau (Seine-et-Marne) ont été profanées « par des croix gammées » dans la nuit de dimanche à lundi, a-t-on appris lundi de sources concordantes.

« 67 stèles anciennes ou plus récentes ont été vandalisées par des croix gammées, roses, blanches et argentées », a indiqué à l’AFP le maire LR de Fontainebleau, Frédéric Valletoux.

Le cimetière juif, situé à côté du cimetière principal de la ville, n’a pas été profané, selon le parquet de Fontainebleau, qui a ouvert une enquête pour « dégradation de sépultures ».

D’étranges inscriptions « Biobananas » et « Charles » ont été également taguées sur les tombes. « Aucune inscription à caractère antisémite », a souligné le maire Frédéric Valletoux, qui a annoncé le prochain dépôt d’une plainte par la mairie.

« Aucune revendication et aucune bombe de peinture n’ont été retrouvées sur place », a précisé le parquet.

En novembre dernier, trois plaintes avaient été déposées par la mairie de Melun après la découverte de croix gammées et d’étranges tags dans la ville – déjà les inscriptions « Charles » et « Biobananas ».

Le mot « Biobananas » ne renvoie vers aucune occurence concrète lors de recherches Internet, outre vers un groupe de sound-system des années 2000, qui rejette tout lien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...