Rechercher

Fusillade à Fureidis, dans le nord d’Israël ; 1 mort et 2 blessés

Saleh Elika, 25 ans, est le 20e Arabe israélien à mourir suite à des violences en 2022, selon un le groupe Abraham Initiatives

Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime, le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

Trois hommes d’une vingtaine d’années ont essuyé des coups de feu dans la ville arabe de Fureidis, dans le nord du pays, a fait savoir mercredi la police israélienne. L’un d’entre eux est mort.

Le défunt s’appelait Saleh Elika et il était âgé de 25 ans. C’était un résident de la localité.

Les deux blessés ont été pris en charge dans un état modéré à l’hôpital Hillel Yaffe à Hadera.

Une enquête a été ouverte par la police.

Selon l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, Elika est le 20e Arabe israélien à mourir dans des circonstances violentes ou criminelles depuis le début de l’année. Sur ce total, 13 membres de la communauté sont morts tués par des coups de feu.

Trois femmes font partie des victimes enregistrées depuis le début 2022. Un petit peu plus de la moitié des défunts, soit 11, étaient âgés de moins de 30 ans, selon ce groupe qui fait campagne contre les violences dans la communauté arabe.

Les Arabes israéliens blâment, pour leur part, la police qui, selon eux, est incapable de réprimer les puissantes organisations criminelles et qui détourne largement le regard face à ces violences – querelles familiales, guerres de gang et violences faites aux femmes.

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev ont juré de venir à bout de ces violences et de s’attaquer au trafic d’armes au sein de la communauté.

Au mois de février, la police a fait savoir que les incidents impliquant des armes à feu avaient baissé de 37 % dans les communautés arabes israéliennes cette année avec le renforcement des activités de la police.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...