Gafni : Netanyahu a eu tort de renforcer l’extrême-droite sioniste religieuse
Rechercher

Gafni : Netanyahu a eu tort de renforcer l’extrême-droite sioniste religieuse

Le chef du parti Yahadout HaTorah a rejetté l'appel lancé par le leader de Yamina aux alliés de Netanyahu pour qu'ils unissent leurs forces et forment un gouvernement d'unité

Moshe Gafni, président de Degel haTorah, lors de la cérémonie d'ouverture de la campagne électorale du parti, avant les élections israéliennes, à Jérusalem, le 12 février 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Moshe Gafni, président de Degel haTorah, lors de la cérémonie d'ouverture de la campagne électorale du parti, avant les élections israéliennes, à Jérusalem, le 12 février 2020. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Moshe Gafni, le chef du parti Yahadout HaTorah, un parti ultra-orthodoxe fait partie du bloc religieux de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a estimé mercredi que ce dernier avait commis une erreur en donnant du pouvoir au parti d’extrême droite religieux.

Le Parti sioniste religieux, une alliance de trois factions d’extrême droite que Netanyahu a aidé à négocier, a refusé de rejoindre un gouvernement appuyé par le parti islamiste Raam, compromettant ainsi les chances de Netanyahu de former une coalition étroite de partis alliés.

« Netanyahu a commis une erreur et il l’a reconnue, en donnant un tel pouvoir à [Bezalel] Smotrich », a déclaré Gafni à la radio publique Kan, en référence au chef du Parti sioniste religieux.

Après les élections du 23 mars, les médias indiquaient que Yahadout HaTorah et l’autre parti orthodoxe Shas étaient en colère contre Netanyahu, estimant qu’il avait soutenu Yamina à leurs dépens.

Le journaliste a également demandé à Gafni s’il pensait que Netanyahu avait perdu le pouvoir, après que le Premier ministre le plus pérenne d’Israël a rendu son mandat au président, après avoir échoué à former une coalition avant la date limite d’hier soir.

« C’est possible, mais ce n’est pas ce que je dis », a répondu Gafni.

Parallèlement, Gafni a également publié une déclaration sur l’appel lancé par le leader de Yamina, Naftali Bennett, aux alliés de Netanyahu pour qu’ils unissent leurs forces et forment un gouvernement d’unité.

« Personne n’est stupide. Dès le premier instant, Bennett a préféré un gouvernement avec Lapid à un gouvernement avec Netanyahu. Je rejette son offre de rejoindre un tel gouvernement. Non merci », a déclaré Gafni.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...