Rechercher

Gantz était opposé à la révélation de l’opération du Mossad sur Ron Arad

Le ministre de la Défense a affirmé que la mission a été "très réussie", rejetant les informations des médias selon lesquelles l'opération n'aurait donné aucune piste

Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz s'expriment à la Knesset le 2 septembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Défense Benny Gantz s'expriment à la Knesset le 2 septembre 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a critiqué le Premier ministre Naftali Bennett pour avoir révélé des informations sur une opération du Mossad qui visait à découvrir où se trouvait l’aviateur disparu Ron Arad.

« Si cela n’avait tenu qu’à moi, je n’aurais pas révélé cette opération », a déclaré Gantz lors d’une conférence organisée par le quotidien Yedioth Ahronoth et le site d’information Ynet.

« Je connaissais les détails de la mission, j’ai approuvé les détails de l’opération, j’ai assisté aux discussions préliminaires, j’ai certainement supervisé son exécution. J’étais entièrement impliqué », dit-il.

M. Gantz a affirmé que la mission a été « très réussie », rejetant les informations des médias selon lesquelles elle n’aurait donné aucune piste.

Ron Arad, officier de l’armée de l’air israélienne disparu, photographié par des militants d’Amal au Liban en 1987. (Crédit : Wikipedia)

« Nous sommes actuellement en train de traiter les informations qui ont émergé de cette opération », a-t-il déclaré.

Bennett a révélé les détails de l’opération lors d’un discours à la Knesset.

Arad s’est échappé de son avion lors d’une opération dans le sud du Liban en 1986. Israël pense qu’il a été capturé par le mouvement chiite Amal avant d’être remis à l’Iran, et qu’il a été déplacé du Liban à l’Iran, avant de revenir au Liban.

Plusieurs signes de vie ont été reçus au cours des deux premières années de son incarcération, notamment des photos et des lettres, dont la dernière a été envoyée le 5 mai 1988.

On a longtemps supposé qu’Arad était mort il y a de nombreuses années, bien que les rapports des services de renseignement aient divergé quant aux circonstances, à la date et au lieu de sa mort.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...