Gantz exhorte à l’achat d’un troisième escadron de F-35
Rechercher

Gantz exhorte à l’achat d’un troisième escadron de F-35

Le ministre a demandé aux États-Unis d'élargir leur inventaire actuel, et espère que de nouveaux accords sur les armes pourront être conclus avant que Trump ne quitte son poste

Manœuvres d'un jet F-35 lors d'une cérémonie de remise des diplômes aux pilotes ayant suivi le cours de vol de l'IAF, à la base aérienne de Hatzerim dans le désert du Néguev, le 26 décembre 2018. (Aharon Krohn/Flash90)
Manœuvres d'un jet F-35 lors d'une cérémonie de remise des diplômes aux pilotes ayant suivi le cours de vol de l'IAF, à la base aérienne de Hatzerim dans le désert du Néguev, le 26 décembre 2018. (Aharon Krohn/Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a déclaré lundi qu’Israël devrait acheter aux États-Unis un troisième escadron d’avions d’attaque F-35 perfectionnés et qu’il a déjà abordé le sujet avec les responsables de Washington.

S’exprimant auprès du site d’information Ynet, M. Gantz a déclaré qu’il espérait qu’Israël puisse encore conclure des accords sur les armes avec les États-Unis avant la fin de l’administration Trump dans deux semaines.

« Il ne fait aucun doute que nous devons élargir notre gamme de F-35 », a-t-il déclaré. « Nous avons maintenant deux escadrons, et je pense que nous allons les augmenter. C’est ce que j’ai demandé aux Américains ».

« Le nombre d’avions que nous achetons est fonction de l’argent qui sera disponible. Après tout, ces jouets sont très chers », a déclaré M. Gantz. « Si cela ne tenait qu’à moi, j’achèterais un autre escadron, et ensuite je regarderais ce que je ferais avec le reste – acheter plus de F-35 ou opter pour le F-15. »

Capture d’écran de la vidéo du ministre de la Défense Benny Gantz lors d’une interview sur le site d’information Ynet, le 4 janvier 2021. (Ynet)

Israël a consenti à acheter au moins 50 avions de chasse F-35 à Lockheed Martin. Ils seront livrés par lots de deux et trois jusqu’en 2024. Israël est le deuxième pays après les États-Unis à recevoir les F-35 de Lockheed Martin et l’un des rares à être autorisé à modifier ces avions de pointe.

Les deux premiers avions F-35 de l’armée de l’air israélienne sont arrivés en décembre 2016. Environ un an plus tard, le chasseur furtif – connu en Israël sous le nom d’Adir – a été déclaré opérationnel, et plusieurs mois après cela, le chef de l’armée de l’air a révélé que l’avion avait effectué des raids de bombardement, faisant d’Israël le premier pays à reconnaître avoir utilisé les avions de façon opérationnelle.

Le F-35 de cinquième génération a été salué comme un « changeur de donne » par les militaires, non seulement pour ses capacités offensives et furtives, mais aussi pour sa capacité à connecter ses systèmes avec d’autres avions et à former un réseau de partage d’informations.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...