Gantz : Le confinement est « inutile » si les violations ne sont pas sanctionnées
Rechercher

Gantz : Le confinement est « inutile » si les violations ne sont pas sanctionnées

Les violations seraient toujours plus nombreuses dans la communauté ultra-orthodoxe ; Les ministres se réuniront mardi pour débattre de la prolongation des restrictions

Le ministre de la Défense Benny Gantz arrive à la Knesset le 2 décembre 2020. (Crédit : Alex Kolomiensky/Pool/AFP)
Le ministre de la Défense Benny Gantz arrive à la Knesset le 2 décembre 2020. (Crédit : Alex Kolomiensky/Pool/AFP)

Dans un contexte d’informations toujours plus nombreuses portant sur des violations institutionnelles des règles de confinement au sein de la communauté ultra-orthodoxe, le ministre de la Défense Benny Gantz a estimé que maintenir le confinement était « inutile » si les contrevenants n’étaient pas dûment sanctionnés.

« Nous allons décider cette semaine si nous allons prolonger le confinement au-delà de la date-limite du 21 janvier », a dit Gantz au cours d’une visite dans un centre de suivi des contacts.

« Si les violations ne sont pas sanctionnées de manière égale alors il est inutile de continuer à confiner la population », a-t-il ajouté.

La Douzième chaîne a fait savoir que les habitants de secteurs ultra-orthodoxes avaient mis en place une ligne téléphonique particulière où des informateurs signalaient systématiquement l’arrivée des forces de police, précisant notamment les rues dans lesquelles elles patrouillaient.

Cette ligne concerne le quartier de Mea Sharim à Jérusalem ainsi que plusieurs autres à Beit Shemesh, a noté le reportage.

Des manifestants ultra-orthodoxes protestent contre la mise en vigueur des régulations entraînées par le coronavirus à Mea Sharim, à Jérusalem, le 4 octobre 2020 (Crédit : Nati Shohat/Flash90)

Un résident de Mea Sharim aurait déclaré que la police venait rarement dans tous les cas et qu’elle partait rapidement de toute façon.

« Tout est normal chez nous, en ce qui nous concerne. Tout est ouvert », a-t-il continué.

De nombreuses informations ont indiqué que les plus importantes yeshivot étaient ouvertes. Des centaines de manifestants ont affronté les agents qui étaient venus pour en faire fermer une, à Jérusalem, jetant des pierres et d’autres objets en direction des policiers.

Aucune arrestation n’a eu lieu, et quelques amendes ont été distribuées.

La communauté ultra-orthodoxe présente un taux de positivité à la COVID-19 significativement plus élevé que celui de la population en général.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...