Gaza : Le Hamas mènerait une « guerre secrète » pour purger les groupes jihadistes
Rechercher

Gaza : Le Hamas mènerait une « guerre secrète » pour purger les groupes jihadistes

Les gouvernants de l'enclave côtière ont saisi des armes et arrêté quatre cellules salafistes ou liées à l'EI à l'origine de récents affrontements avec Israël

Les membres des brigades Ezzedine  al-Qassa, l'aile militaire du groupe terroriste islamique Hamas, participent à une marche à  Gaza City, le 25 juillet 2019 (Crédit : Hassan Jedi/Flash90)
Les membres des brigades Ezzedine al-Qassa, l'aile militaire du groupe terroriste islamique Hamas, participent à une marche à Gaza City, le 25 juillet 2019 (Crédit : Hassan Jedi/Flash90)

Les gouvernants du Hamas, à Gaza, mènent une « guerre secrète » contre les partisans de l’Etat islamique et autres groupes salafistes dans la bande, selon un reportage récent paru dans le quotidien libanais Al Akhbar.

Les responsables ont déclaré au journal pro-Hezbollah jeudi que le Hamas avait, ces derniers mois, arrêté quatre cellules salafistes à Gaza qui programmaient de mener des attaques contre les forces de sécurité du groupe et des hauts-responsables. Le Hamas a également confisqué des armes et notamment des roquettes à longue portée, capables de frapper des villes majeures en Israël.

Cet effort aurait été amorcé au mois d’août après la mort d’un garde du Hamas à la frontière avec l’Egypte, dans le sud de Gaza, tué par un kamikaze qui aurait été lié à l’Etat islamique – une attaque rare contre le groupe terroriste au pouvoir. Le journal a indiqué que les cellules tentaient de trouver des opportunités de commettre des attentats-suicides contre le groupe terroriste à la tête de Gaza tout en cherchant simultanément à aggraver les tensions avec Israël. Les réseaux salafistes, par ailleurs, auraient été responsables du lancement de roquettes à longue portée vers Tel Aviv, au cours des cessez-le-feu fragiles entre le Hamas et l’Etat juif, et ils recevaient des fonds de sources inconnues à l’étranger.

Les responsables de Gaza disent penser que les jeunes combattants se sont radicalisés en ligne et qu’ils tentent de provoquer Israël de manière à déclencher une large offensive militaire dans la bande qui permettrait de renverser les gouvernants du Hamas.

Le Hamas, groupe islamiste qui cherche ouvertement à détruire Israël, est à la tête de Gaza depuis plus d’une décennie. Son autorité est défiée par des factions de taille plus modeste mais plus radicales, certaines inspirées par l’EI qui prônent une interprétation salafiste plus stricte de l’islam.

L’année dernière, la branche du Sinaï de l’Etat islamique a déclaré la guerre au Hamas, appelant le groupe et ses soutiens des « apostats ».

Ces derniers mois, le groupe a lancé des attaques à la roquette sporadiques contre Israël pour défier la trêve informelle acceptée par le Hamas.

Il est largement considéré que le Premier ministre Benjamin Netanyahu veut éviter une escalade à Gaza, mais il a été appelé à procéder à un passage à l’action fort par ses opposants électoraux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...