GB/antisémitisme: démission d’un cadre d’une association caritative musulmane
Rechercher

GB/antisémitisme: démission d’un cadre d’une association caritative musulmane

Heshmat Khalifa du Secours islamique mondial s'est excusé après avoir traité les Juifs de "petits-enfants de singes et de cochons"

Un homme entre dans le siège du Secours islamique mondial à Birmingham, Royaume-Uni (Capture d'écran d'une video)
Un homme entre dans le siège du Secours islamique mondial à Birmingham, Royaume-Uni (Capture d'écran d'une video)

Un administrateur et ancien haut responsable de la plus grande organisation de charité musulmane du Royaume-Uni a démissionné après que le Times a rapporté vendredi qu’il avait publié des commentaires antisémites sur les réseaux sociaux.

Le journal a retrouvé des publications de 2014 et 2015 où Hesmat Khalifa, du Secours islamique mondial, avait déclaré que les Juifs étaient les « petits-enfants de singes et de cochons », une expression commune parmi les musulmans antisémites. L’expression vient de versets coraniques.

Dans d’autres publications, il a a qualifié le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi de « proxénète sioniste » pour son soutien à Israël, mais aussi de « cochon sioniste », de « traître sioniste » et de « criminel sioniste ».

Il a également qualifié l’organisation terroriste palestinienne du Hamas, responsable de milliers de morts de civils israéliens, de « mouvement de résistance le plus pur de l’histoire moderne ».

Basé à Birmingham, le Secours islamique mondial a des antennes dans 40 pays et est l’une des plus importantes organisations de charité dans le monde. Après les révélations du Times sur ses commentaires, Khalifa a démissionné de ses postes d’administrateur mais aussi de président du Secours islamique Australie et directeur des bureaux en Allemagne et en Afrique du Sud.

Heshmat Khalifa (Autorisation)

Khalifa, né en Egypte et âgé de 63 ans, est citoyen britannique depuis 2005. Il a déclaré au journal qu’il regrettait ses commentaires, déclarant qu’ils étaient « les expressions de ma frustration avec le régime politique, plutôt que les croyances que je défends ».

Il a ajouté : « Je n’avais pas l’intention d’insulter la communauté juive ni de tenir des propos qui sont antisémites. J’ai consacré une bonne partie du travail de ma vie à promouvoir la tolérance et les libertés religieuses et de croyances ».

Le Secours islamique mondial a déclaré qu’il « regrette sincèrement toute peine causée » et a souligné que les publications de Khalifa « contreviennent aux valeurs et aux principes de Secours islamique mondial ».

La Commission des oeuvres de charité d’Angleterre et du Pays de Galles a déclaré lancer une enquête sur le sujet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...