GB: Un architecte interdit d’exercer pour avoir qualifié le judaïsme de « secte »
Rechercher

GB: Un architecte interdit d’exercer pour avoir qualifié le judaïsme de « secte »

Peter Kellow a posté un message sur Facebook disant que les juifs « essaient de créer une société au sein de la société » et devraient être exclus des postes influents

Des membres de la communauté juive manifestent contre le chef du Parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, et contre l'antisémitisme au sein de son parti, devant les chambres du Parlement britannique dans le centre de Londres, le 26 mars 2018. (Crédit : AFP / Tolga Akmen)
Des membres de la communauté juive manifestent contre le chef du Parti travailliste britannique, Jeremy Corbyn, et contre l'antisémitisme au sein de son parti, devant les chambres du Parlement britannique dans le centre de Londres, le 26 mars 2018. (Crédit : AFP / Tolga Akmen)

Un architecte britannique se retrouve interdit d’exercer, à cause d’une publication Facebook dans laquelle il appelle à la discrimination contre les juifs, justifiant les préjugés antisémites en qualifiant le judaïsme de « culte » qui « crée du ressentiment et de la suspicion ».

Dans une décision publiée la semaine dernière, l’Ordre des Architectes britannique a décidé de retirer le nom de Peter Kellow de la liste des architectes en exercice après 47 ans, concluant qu’il avait enfreint le Code des Architectes et ne s’était pas excusé, ni exprimé de remords ou pris ses distances avec la publication.

Le message de Kellow en avril 2019 commentait l’antisémitisme au sein du Parti Travailliste, alors dirigé par Jeremy Corbyn, d’extrême gauche, et son caractère raciste contre les juifs.

Kellow a affirmé que le sentiment anti-juif n’était pas du racisme parce qu’ « il n’existe pas de race juive. C’est l’un des nombreux mensonges que les judaïstes ont répandu parmi les non-judaïstes, et qui les ont crus sur parole. »

« Il ne fait aucun doute que les judaïstes ont souffert de traitements injustes et cruels à de nombreuses reprises dans l’histoire, mais ce n’était jamais à caractère raciste avant la fin du XIXe siècle, quand a éclos ce racisme dans l’idéologie d’Adolf Hitler », a-t-il écrit.

« Hitler a usé du mythe d’une race juive, que les judaïstes avaient inventé contre eux-même. On s’approche de la vérité en disant que les judaïstes furent les inventeurs du racisme européen, car ils affirmaient qu’ils étaient racialement différents du reste d’entre nous. »

פורסם על ידי ‏‎Peter Kellow‎‏ ב- יום שבת, 15 במרץ 2014

« Les judaïstes se sont retrouvés dans beaucoup de problèmes dans l’histoire, subirent des pogroms, des ghettos et des expulsions. Je ne dis pas que cela était justifié, mais pourquoi voyons-nous ces problèmes se répéter ? »

« Le problème que les gens ont et ont toujours eu avec le judaïsme ne concerne pas la race. C’est parce que le judaïsme est une secte », a soutenu Kellow, ajoutant que les juifs – ainsi que les musulmans sunnites, les mormons et d’autres groupes –
« essaient de créer une société au sein de la société ».

« Les sectes vont à l’encontre de l’intérêt de la société en général car ses membres, en souscrivant à une société au sein de la société, se favorisent les uns les autres par rapport au reste d’entre nous. Cela crée tout naturellement du ressentiment et des suspicions. Comment peut-on faire confiance à de tels individus ? », ajoute-il.

Kellow a affirmé que « nous devons restreindre leur capacité à créer une société au sein d’une société » en enregistrant tous les juifs adultes et en leur interdisant d’exercer toute « fonction publique importante où ils sont en mesure de discriminer entre les membres de la secte et les non-membres », donnant comme exemple la position d’un juge.

Il a également plaidé pour l’interdiction des écoles juives, car « aucune secte ne peut diriger ses propres écoles ‘religieuses’. » Il a dit qu’aucun vêtement juif ne devrait être autorisé en public, à l’exception d’une calotte.

Le dirigeant du Parti travailliste Jeremy Corbyn quitte son domicile à Islington, au nord de Londres, le 16 décembre 2019. (Isabel Infantes/PA via AP)

L’Ordre d’Inscription des Architectes a ouvert une enquête sur la publication en juin dernier, a relaté lundi soir le Daily Mail.

Lors de l’audience disciplinaire, tenue les 12 et 13 août, Kellow a soutenu sa publication et affirmé qu’elle n’était pas inappropriée, raciste ou antisémite.

L’Ordre a conclu que « les erreurs de Kellow dévaluent à la fois sa réputation et celle de la profession en général. Traiter les autres équitablement et avec respect sont des qualités fondamentales que tout membre du public devrait pouvoir attendre d’un professionnel. »

L’Ordre a ajouté qu’il « n’a pas dit avoir compris s’être trompé dans ce domaine. Les architectes occupent une place privilégiée dans la société, ce qui entraîne des responsabilités, y compris l’obligation de traiter les autres équitablement et sans discrimination. »

Kellow a déclaré qu’il ferait appel à la décision, accusant le conseil d’être un
« tribunal populaire » et d’assumer « le rôle de la Police de la Pensée d’Orwell ».

« Il est ridicule, pour toute personne raisonnable, de suggérer qu’une publication sur Facebook pourrait avoir quelque chose à voir avec le comportement professionnel », a-t-il affirmé. « Le comportement professionnel est la conduite que vous avez au cours de l’exercice de votre profession. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...