Rechercher

Herzog allumera la première bougie de Hanoukka à Hébron; colère du Meretz

"Le président doit être une figure fédératrice," ont écrit les députés Mossi Raz, Gaby Lasky et Michal Rozin

Le président Isaac Herzog s'exprime lors de la conférence Haaretz sur la démocratie à Jaffa, le 9 novembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)
Le président Isaac Herzog s'exprime lors de la conférence Haaretz sur la démocratie à Jaffa, le 9 novembre 2021. (Crédit : Avshalom Sassoni/ Flash90)

Le président Isaac Herzog allumera la première bougie de Hanoukka dimanche dans un sanctuaire de la ville de Hébron en Cisjordanie, provoquant la colère du parti de gauche Meretz, membre de la coalition gouvernementale.

« Le président doit être une figure fédératrice. Le contrôle de Hébron, et des territoires occupés en particulier, fait l’objet d’une vive controverse politique. De toutes les implantations, celle de Hébronau Tombeau des Patriarches est la plus scandaleuse, » ont estimé dans un communiqué les législateurs du Meretz, Mossi Raz, Gaby Lasky et Michal Rozin.

Le site est considéré comme sacré pour les juifs et les musulmans et est utilisé pour les prières par les fidèles des deux confessions, mais il est un point de tension majeur pour la violence.

Le site de la grotte, considéré comme le deuxième lieu le plus sacré du judaïsme, aurait été utilisé comme lieu de sépulture par le patriarche biblique Abraham.

Hébron, dans le sud de la Cisjordanie, est la plus grande ville de Cisjordanie et abrite environ 1 000 résidents d’implantations qui vivent sous une forte protection militaire au milieu de 200 000 Palestiniens.

La ville est en grande partie contrôlée par l’Autorité palestinienne, mais la zone de la grotte et les zones adjacentes sont contrôlées par Israël.

Vue du Caveau des Patriarches dans la ville d’Hébron, en Cisjordanie, le 30 décembre 2019. (Crédit : Gershon Elinson/Flash90)

Le massacre de 1994 perpétré par Baruch Goldstein, un extrémiste d’extrême droite, qui a ouvert le feu pendant les prières, tuant 29 personnes et en blessant plus de 100 s’était déroulé dans le Tombeau des Patriarches.

M. Herzog, qui était auparavant à la tête de l’Agence juive, a siégé à la Knesset en tant que politicien de centre-gauche et chef de l’opposition.

Il a assumé la présidence, essentiellement cérémoniale, en juillet et a adopté une approche active du rôle, notamment en faisant pression sur les dirigeants britanniques pour qu’ils adoptent une ligne dure contre l’Iran lors de réunions à Londres cette semaine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...