Hillary Clinton et le défi du gefilte fish
Rechercher

Hillary Clinton et le défi du gefilte fish

Un plat traditionnel juif a été au cœur d'une controverse sur l'exportation de la carpe en 2010

L'ancienne secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 26 février 2014 (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)
L'ancienne secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, le 26 février 2014 (Crédit : Joe Raedle/Getty Images/AFP)

Un courriel récemment publié à partir de messagerie de la secrétaire d’Etat, de l’époque, Hillary Clinton a révélé son intervention dans une dispute sur l’exportation des États-Unis en Israël d’un ingrédient clé dans le plat traditionnel juif, le gefilte fish.

Le courrier électronique a pour objet « Gefilte fish », et le corps de l’email demande : « Où en sommes-nous à ce sujet ? »

On retrouve une explication, qui nous provient de l’ancien ambassadeur d’Israël aux États-Unis, Michael Oren, qui écrit dans ses mémoires récemment publiées :

« L’Amérique a signé son premier accord de libre-échange avec Israël en 1985, mais le traité exemptait certains produits israéliens susceptibles d’être éradiqués par leurs contreparties américaines moins chers [, des termes de l’accord]. Les Pommes, les avocats et les oranges tombaient dans cette catégorie, et aussi la carpe cultivée par les agriculteurs galiléens. Ce qui explique pourquoi quatre cent mille livres de poissons congelés ont obtenu un refus d’entrée en Terre Promise … »

«Je pensais qu’Israël devait faire avec cette seule exception, et je l’ai dit aux ministres du Commerce et des Finances… ‘Vous croyez que trouver la paix au Moyen Orient est difficile,’ a déclaré la secrétaire d’Etat Clinton allègrement aux journalistes. ‘Je dois gérer la carpe !’. Netanyahu m’a appelée pour me demander : ‘Qu’est-ce que c’est que cette histoire de carpe ? ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...