Hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe, un « modèle pour tout notre pays »
Rechercher

Hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe, un « modèle pour tout notre pays »

Le ministre de l'Intérieur a salué le "sacrifice" de la jeune femme et promis de "lutter jusqu'à la dernière seconde contre le terrorisme"

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner rend hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe tuée le 9 janvier 2016 à Montrouge au sud de Paris, le 8 janvier 2019. (Crédit : BERTRAND GUAY / AFP)
Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner rend hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe tuée le 9 janvier 2016 à Montrouge au sud de Paris, le 8 janvier 2019. (Crédit : BERTRAND GUAY / AFP)

Le ministre de l’Intérieur a salué en Clarissa Jean-Philippe un « modèle pour tout notre pays » lors d’un hommage rendu mardi à cette policière municipale, tuée par Amédy Coulibaly à Montrouge (Hauts-de-Seine) il y a quatre ans jour pour jour, le 8 janvier 2015.

« Partout en France coulaient encore les larmes du drame de la veille », a rappelé Christophe Castaner, évoquant l’attentat dans les locaux de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015.

Le lendemain, à Montrouge, la policière intervenait sur un accident de la route lorsqu’elle a été abattue. Mardi, la cérémonie s’est tenue sur les lieux des faits, où une plaque commémorative a été installée en 2016.

« Le terrorisme barbare s’est mis sur votre route, il a privé les Français de l’un de ses serviteurs les plus dévoués », a poursuivi le ministre. « Elle a offert un modèle pour tout notre pays. Elle me permet une promesse, celle de lutter jusqu’à la dernière seconde contre le terrorisme », a-t-il assuré.

La policière Clarissa Jean-Philippe tuée à Montrouge au sud de Paris, le 9 janvier 2016.(Crédit : Facebook)

« Face à chaque insulte, chaque coup porté à ceux qui risquent tout pour protéger, je veux me rappeler votre sacrifice, nous devons nous rappeler votre sacrifice, la République est notre lien le plus précieux, ne l’oublions jamais », a-t-il ajouté.

Le ministre, son secrétaire d’Etat et la ministre des Outre-mer ont ensuite déposé une gerbe, tout comme les maires de Montrouge, Malakoff et Paris, ainsi que des députés et sénateurs du département. Une minute de silence a été observée par la foule.

Le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, son secrétaire d’Etat Laurent Nunez et la ministre des Outre-mer Annie Girardin rendent hommage à la policière Clarissa Jean-Philippe tuée le 9 janvier 2016 à Montrouge au sud de Paris, le 8 janvier 2019. (Crédit : BERTRAND GUAY / AFP)

Une autre cérémonie était prévue à la mi-journée à Carrières-sous-Poissy où la victime, née le 1er septembre 1988 à Fort-de-France en Martinique, résidait depuis 2010. Un square porte son nom dans cette commune des Yvelines.

Une allée « Clarissa Jean-Philippe » doit par ailleurs être inaugurée vendredi dans le XIVe arrondissement de Paris.

Lundi, d’autres hommages ont été rendus à Paris, notamment devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où les frères Chérif et Saïd Kouachi, des islamistes radicaux, avaient tué Wolinski, Tignous, Michel Renaud, Mustapha Ourrad, Ahmed Merabet, Bernard Maris, Honoré, Charb, Elsa Cayet, Cabu, Franck Brinsolaro, Frédéric Boisseau avant de prendre la fuite.

Deux autres hommages ont également été organisés boulevard Richard-Lenoir, où le lieutenant de police Ahmed Merabet a été abattu par les frères Kouachi, et devant l’Hyper Cacher, où Amédy Coulibaly a tué qYoav Hattab, Yohan Cohen, Francois-Michel Saada, Philippe Braham, tous juifs, lors d’une prise d’otages dans un supermarché casher, le 9 janvier 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...