Rechercher

Hommage exceptionnel à Christian Boltanski à Paris et Versailles

Après son décès le 14 juillet, le Centre Pompidou, le Louvre et le château de Versailles présenteront plusieurs de ses œuvres à partir du 12 octobre

L'artiste français Christian Boltanski pose au Grand Palais à Paris, lors de l'installation de son œuvre pour le Monumenta 2010, le  9 janvier 2010. (Crédit : Fred DUFOUR / AFP)
L'artiste français Christian Boltanski pose au Grand Palais à Paris, lors de l'installation de son œuvre pour le Monumenta 2010, le 9 janvier 2010. (Crédit : Fred DUFOUR / AFP)

Le Centre Pompidou, le château de Versailles et le musée du Louvre rendront un hommage à Christian Boltanski, géant de l’art contemporain décédé le 14 juillet, par une programmation exceptionnelle de plusieurs de ses œuvres à partir du 12 octobre, ont annoncé les trois institutions mercredi.

Un opéra de l’artiste à la renommée internationale, hanté par la Shoah, la « lutte contre l’oubli et la disparition », sera présenté dans le parking du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne, et accessible gratuitement sur réservation.

Commandé et produit par l’Opéra Comique en janvier 2020 comme point d’orgue à une rétrospective Boltanski intitulée « Faire son Temps », cet opéra d’un nouveau genre a été imaginé avec le compositeur Franck Krawczyk et le créateur lumière Jean Kalman. 

Violoncelles, pianos, percussions et guitare électrique, se mêlent aux voix d’une soprano et de 28 choristes et les mouvements du public font partie de l’œuvre.

Le Centre Pompidou dédie également trois salles de sa collection contemporaine jusqu’au 13 avril à « la vie impossible de Christian Boltanski », en hommage au premier film éponyme de l’artiste datant de 1968, ainsi qu’à sa première exposition monographique la même année. 

Il clôt son hommage en exposant le « Cœur », une installation créée en 2005, qui permet de relier l’enregistrement des battements du cœur de l’artiste à une ampoule qui s’allume et s’éteint au rythme de ses pulsations, brouillant ainsi la réalité entre présence et absence.

Le château de Versailles diffusera de son côté du 12 octobre au 6 novembre une autre œuvre sonore de l’artiste, « L’Horloge Parlante », créée en 2009 pour la crypte de la cathédrale de Salzbourg (Autriche) qui égrène les heures, minutes et secondes du temps qui passe, et sera « réactivée » pour la première fois dans la chapelle royale.

Le musée du Louvre exposera du 13 octobre au 10 janvier 2022 l’installation « Les Archives de Christian Boltanski 1965-1988 », issue des collections du Musée national d’art moderne / Centre Pompidou. 

Avec cette pièce monumentale, composée de plus de 600 boîtes à biscuits rouillées contenant près de 2 000 photographies et documents, Christian Boltanski constituait déjà en 1989 son propre mémorial, illustrant le projet de sa vie.

L’installation sera exposée dans la grande galerie, l’un des espaces les plus prestigieux et emblématiques du Louvre. Il s’agira de la troisième présentation d’œuvres de Christian Boltanski dans le célèbre musée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...