Hongrie : exclusion d’un rabbin, pour qui, le sionisme causera une seconde Shoah
Rechercher

Hongrie : exclusion d’un rabbin, pour qui, le sionisme causera une seconde Shoah

Gabor Finali a accusé Israël de s’être approprié l’argent des victimes de la Shoah et de mettre en danger les Juifs de la Diaspora

Gabor Finali (Crédit : JTA)
Gabor Finali (Crédit : JTA)

La principale organisation juive de Hongrie a décidé d’exclure un rabbin qui a accusé Israël de s’être approprié l’argent des victimes de la Shoah et de mettre en danger les Juifs de la Diaspora.

Le conseil rabbinique de l’organisation Mazsihisz a annoncé dans une lettre adressée à l’ambassadeur d’Israël Yacov Hadas-Handelsma, qu’il « mettait fin à sa relation » avec le rabbin Gabor Finali. La lettre précise qu’il s’agit d’une « suspension définitive » de Finali, 43 ans, qui, depuis 2017 servait de rabbin résident d’une congrégation affiliée à Mazsihisz, la Synagogue Ohel Avraham de Budapest.

Le fait est inhabituel en Europe centrale et orientale où les leaders des communautés juives sont rarement exclus et n’émettent quasiment jamais de critiques acerbes à l’égard d’Israël.

La remarque la plus controversée de Finali, qui soutient de multiples causes de gauche, est apparue en juillet sur sa page Facebook.

« Israël a touché tous les bénéfices et la plupart des indemnités de l’Allemagne pour la mort et la souffrance de nos proches », a-t-il écrit. « Le chaos causé par Israël depuis 1948 est responsable d’une partie voire de toutes les attaques antisémites perpétuées en Diaspora. L’argent investi dans la sécurité jusqu’à une période récente (2018) tient au fait que nous en subissons les conséquences, nous sommes des cibles faciles … Le projet de Herzl a échoué car il n’a pas stoppé l’Holocauste, mais il en provoquera bientôt un nouveau ».

Finali a présenté des excuses et effacé son post, mais l’organisation Mazsihisz dans sa lettre adressée la semaine dernière à l’ambassadeur, a indiqué qu’elle coupait ses liens avec le rabbin parce qu’il est davantage loyal à ses écrits aux ennemis d’Israël, qu’à Israël ».

Finali appartient au judaïsme dit « néologue », un courant apparu en Europe centrale au XIXème siècle, et similaire au judaïsme traditionnel ou « conservative ».

En 2018, dans un entretien accordé au magazine juif Szombat, Finali a déclaré : « L’Etat d’Israël vit et prospère grâce à Dieu, je soutiens de tout cœur son existence », avant toutefois d’ajouter « mais je ne le considère pas comme une « vierge pure ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...