Ile Maurice/Elections : Jugnauth accusé de collaboration avec Israël
Rechercher

Ile Maurice/Elections : Jugnauth accusé de collaboration avec Israël

Plusieurs incidents montrent une certaine radicalisation de l'islam dans cette île pourtant réputée pour sa tolérance

La Grande Mosquée de Port Louis, à l’île Maurice. (Crédit : FC Georgio / Wikimedia / CC BY SA 3.0)
La Grande Mosquée de Port Louis, à l’île Maurice. (Crédit : FC Georgio / Wikimedia / CC BY SA 3.0)

Depuis quelques années, l’Île Maurice fait face à une montée de l’islam radical, ont rapporté la semaine dernière, sous la plume du même journaliste, le magazine Marianne et le site MondAfrique.

Ce fanatisme religieux serait importé par le Qatar et par Tariq Ramadan, qui se rend régulièrement dans le pays depuis 1995 où il donne des conférences. Un cinquième de la population est musulman.

Signe de la montée de cet islam radical : des affiches proclamant que l’islam rejette la « loi humaine » ont été placardées dans la capitale, Port Louis, avançant que voter lors des législatives du 7 novembre signifiait « se rebeller contre Allah ». Lors de ces élections, le Premier ministre Pravind Jugnauth du Mouvement socialiste militant a facilement été réélu.

Si aucun candidat islamiste n’a été élu, les partisans musulmans, et notamment ceux du Front solidarité mauricienne, sont ainsi de plus en plus influents au sein de la société.

Lors de la campagne pour ces élections, le Parti travailliste a accusé le Premier ministre de collaboration avec Israël, via une prétendue conseillère que personne ne connaît. Une photo de la femme a été publiée, sur laquelle on la voit entourée d’hommes définis par le parti comme
« l’équipe israélienne qui aide le gouvernement », et dont un membre « de ces agents du Mossad » portait la kippa.

Dans une autre fake news, une société israélienne établie depuis peu à Maurice et appelée par le gouvernement, a été accusée d’être impliquée dans la vente d’armes et d’être complice de violences contre les Palestiniens.

Récemment, la Mauritius Islamic Mission a également organisé une exposition de photos ouverte uniquement aux hommes. En juin 2018, la gay pride était annulée sous la pression de centaines de musulmans – une campagne menée par le prédicateur Javed Meetoo, qui soutient l’application de la charia et l’instauration d’un État islamique à Maurice.

Et dans le quartier musulman de Port Louis, Plaine Verte, toujours plus de femmes portent le niqab – une pratique en hausse depuis ces dernières années, dans cette île peuplée de plus d’un million d’habitants et à majorité hindouiste.

Depuis une dizaine d’années, les relations se sont tendues entre Israël et l’Île Maurice. En 2016, Maurice avait signé la résolution de l’Unesco intitulée « Palestine occupée ».

Enrico Macias à Tel Aviv. (Crédit : Ilan Costica/Wikimedia Commons/CC.BY.SA 3.0)

En 2009, le chanteur juif français Enrico Macias avait été contraint d’y annuler son concert suite à un soutien apporté à Israël – à l’époque, les relations entre les deux pays avaient été gelées suite à l’opération Plomb durci.

« Il n’a pas sa place à Maurice. Il ne peut venir chanter dans notre pays parce qu’il soutient ces bombardements », avait alors déclaré un ministre, alors que le vice-Premier ministre mauricien avait participé à une manifestation pro-palestinienne. Le gouvernement mauricien avait alors décidé de la fermeture du consulat d’Israël dans la capitale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...